Les éruptions cutanées dans la zone intime chez les femmes peuvent être causées par des processus physiologiques normaux se produisant dans le corps ou être un symptôme de diverses maladies. Les principaux éléments morphologiques de l'éruption peuvent être d'une couleur différente, accompagnés ou non de démangeaisons.

Causes d'éruption sur les lèvres génitales

Éruption blanche et taches sur les lèvres génitales

Ces éléments morphologiques ne présentent aucun signe d'inflammation et peuvent survenir pour les raisons suivantes:

  1. Wen. Les lipomes et les athéromes. En règle générale, ce sont des nœuds simples, qui peuvent être de différentes tailles et situés à la fois sur les petites et les grandes lèvres sexuelles. Wen est un peu plus blanc que la peau, à l'intérieur, ils contiennent des lipides. Les lipomes et les athéromes indiquent une violation du métabolisme des graisses dans le corps. Ils ne font pas mal, ne piquent pas et ne se manifestent d'aucune façon subjectivement.
  2. Verrues génitales. Ils ressemblent à des excroissances sur la peau qui ressemblent à des verrues, mais ont une couleur allant du blanc au rose. Le condylome survient lorsqu'un virus du papillome est infecté. Ils ne provoquent pas non plus de sensations subjectives, bien qu'ils puissent atteindre des tailles de plusieurs centimètres.

Eruption rouge et taches sur les lèvres génitales

L'éruption rouge est le plus souvent associée à la présence d'inflammation sur les lèvres. Ainsi apparaissent les maladies de peau suivantes:

  1. L'acné. Une telle éruption est associée à un blocage des glandes sébacées et à la suppuration de leur secret. L'acné sur les lèvres génitales n'est pas différent de ceux qui se produisent dans d'autres parties du corps. C'est un petit nodule avec une tige blanche et un bord d'inflammation à la périphérie.
  2. L'herpès L'herpès génital est une maladie virale. Les éruptions cutanées sous forme de bulles ont un pneu rose ou blanchâtre et une corolle d'hyperémie rouge. À l'intérieur de la bulle se trouve un liquide incolore. L'éruption herpétique est assez douloureuse.

Des démangeaisons et des taches sur les lèvres génitales

Si l'éruption cause des démangeaisons, quelque chose irrite les terminaisons nerveuses. Une éruption cutanée qui démange est un symptôme de processus tels que:

  1. Réaction allergique. Dans ce cas, beaucoup de cloques rouges apparaissent sur les lèvres génitales, qui disparaissent ensuite, puis réapparaissent. Ils peuvent démanger et cuire. Il est important d'identifier la source de la réaction allergique.
  2. Poux du pubis. Ces parasites sont moins fréquents. Le pou pubien est petit, mais dans le cadre de son activité vitale, il laisse beaucoup de morsures au pubis et aux lèvres. Ils deviennent enflammés, se transformant en une éruption cutanée rouge qui démange. Les poux du pubis ne se produisent que si les cheveux poussent dans la zone intime.

Photo 2: Parfois, des petites éruptions cutanées peuvent provoquer des démangeaisons en raison du rasage ou de l'épilation dans la zone profonde du bikini. Dans ce cas, de petits nodules rouges apparaissent sur le site de la croissance des cheveux et ressemblent à l'irritation habituelle. Ils disparaissent après quelques jours. Source: flickr (p_kalash).

Peau blanche sur les lèvres génitales

Les croûtes sont des éléments morphologiques secondaires. Ils sont dus à des raisons telles que:

  1. Candidose. Chez le peuple, cette maladie s'appelle le muguet précisément à cause de la floraison blanche. Les bouchons de liège apparaissent sur les petites et grandes lèvres génitales, des démangeaisons. Les pertes vaginales blanches, ont une odeur désagréable.
  2. Vulvovaginite. Cette inflammation du vestibule du vagin et du vagin lui-même. Dans ce contexte, une dysbactériose peut se développer, accompagnée de sécrétions blanches et de croûtes sur les lèvres.
C'est intéressant! La floraison blanche dans les plis des lèvres peut être une variante de la norme. Ce smegma est un lubrifiant qui protège le vagin. Avec son accumulation excessive devrait souvent laver la zone intime.

Quelles mesures doivent être prises

Les verrues génitales et les ailes sont difficiles à guérir de façon conservatrice, ils sont souvent enlevés avec des outils spéciaux.

Pour que l'acné et les vésicules allergiques disparaissent, il suffit peut-être simplement de changer les soins habituels de la zone intime.

La candidose est traitée avec des fongicides, l'herpès avec des antiviraux.

Vous pouvez également appliquer des remèdes homéopathiques pour un traitement complexe.

Quoi ne pas faire si une éruption cutanée apparaît

Il est nécessaire de respecter plusieurs règles, selon lesquelles l'apparition d'une éruption cutanée ne peut être:

  • Porter du lin de tissus synthétiques;
  • Raser les cheveux dans la zone du bikini;
  • Continuez à utiliser les mêmes produits de soin de la peau;
  • Essayez d'ouvrir les éléments de l'éruption;
  • Les rapports sexuels;
  • Utilisez des tampons hygiéniques.

Traitement homéopathique des éruptions génitales des lèvres

Si ce symptôme survient, vous pouvez prendre l’un des remèdes suivants.

Causes et traitement de l'éruption blanche sur les lèvres génitales des femmes

Les taches blanches sur les lèvres de la femme peuvent être une éruption physiologique associée à une hypersécrétion des glandes sébacées, ainsi que le résultat de maladies virales sexuellement transmissibles. S'il y a des symptômes d'une maladie infectieuse, il est nécessaire de consulter un médecin, car plus la maladie est détectée tôt, plus elle peut être guérie rapidement. Les infections virales sont des complications dangereuses - les papillomes sont associés à l'apparition d'un cancer et la propagation de l'herpès peut entraîner une méningite.

Les déviations suivantes peuvent être la cause d'éruptions cutanées blanches ou de taches sur les lèvres génitales:

  1. Maladies infectieuses:
    • molluscum contagiosum;
    • papillomatose;
    • l'herpès génital.
  2. 2. allergie.
  3. 3. Eruption physiologique - granules de Fordyce (taches).

Chaque maladie présente des symptômes spécifiques, mais un diagnostic précis ne peut être établi qu'en laboratoire.

Une éruption allergique sur les organes génitaux peut déclencher divers facteurs:

  • lin synthétique;
  • produits d'hygiène intime et générale (gels douche, mousses pour le bain, savons et autres);
  • contraceptifs vaginaux (gelée, mousse, suppositoires, comprimés);
  • latex de préservatif;
  • papier toilette aromatisé;
  • maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux féminins;
  • prédisposition génétique aux maladies allergiques;
  • suppositoires et crème vaginaux médicaux.

Chez certaines femmes, une réaction allergique se produit sur le sperme masculin après un rapport sexuel, ainsi qu'une irritation locale de la candidose. L'allergie post-coïtale peut survenir immédiatement après le début de l'activité sexuelle ou dans les quelques mois qui suivent. La forme de cette maladie peut être différente - de l’urticaire local à l’angioedème. Lors de l'utilisation de préservatifs, il n'y a pas de symptômes d'irritation.

Les signes caractéristiques d'une éruption allergique sont:

  • rougeur des petites lèvres et des petites lèvres, de la muqueuse vaginale et de la région autour de l'anus;
  • gonflement des zones ci-dessus du corps;
  • des démangeaisons;
  • douleur;
  • pertes vaginales (abondantes et rares);
  • miction douloureuse.

Dans ce cas, l’éruption cutanée apparaît sous la forme de formations hémisphériques à contenu aqueux. La peau de l'aine résultant de l'œdème et des égratignures devient rugueuse, sèche et épaisse. Des fissures et une érosion de surface apparaissent. L'enflure et les éruptions cutanées peuvent se propager des organes génitaux à d'autres zones, en fonction de la gravité du processus allergique.

Les réactions locales aux organes génitaux peuvent être associées à la forme généralisée de la maladie sous la forme des manifestations suivantes:

  • l'urticaire;
  • choc anaphylactique (œdème laryngé et bronchospasme);
  • douleur abdominale basse;
  • état fébrile;
  • douleurs articulaires;
  • indigestion - vomissements, diarrhée;
  • baisse de la pression artérielle;
  • violation de la circulation cérébrale.

Pour traiter efficacement une éruption allergique sur les lèvres des organes génitaux chez la femme, il est nécessaire d'éliminer le facteur de sensibilisation du corps. La cause de l'éruption peut être déterminée à l'aide de tests d'allergie. Ceux qui présentent une hypersensibilité aux préservatifs en latex doivent utiliser du polyuréthane. Avec une sensibilisation accrue aux champignons candida, il est nécessaire de suivre un traitement approprié et de suivre un régime excluant les produits contenant des antigènes fongiques (produits de boulangerie à base de levure, fromages moisis, vins secs, bière et autres). Les antihistaminiques et les glucocorticoïdes sont utilisés pour soulager le syndrome allergique.

Les granules de Fordyce (taches) constituent la forme de lésion la plus «inoffensive» sur les organes génitaux. Les petites taches sur les lèvres génitales sont des glandes sébacées intrinsèquement hypertrophiées. Il s'agit d'une éruption physiologique qui n'est associée à aucune maladie. Ses caractéristiques sont les suivantes:

  • petites bosses en relief de 1 à 3 mm sur la peau;
  • indolence;
  • couleur pâle, rouge ou blanc-jaune;
  • en étirant la peau, ils deviennent plus visibles;
  • l'absence d'autres manifestations - œdème, hyperémie, desquamation, érosion.

Les éruptions cutanées apparaissent non seulement sur les organes génitaux, mais également sur le visage, la bouche. Le plus souvent, les granules de Fordyce deviennent visibles pendant la puberté des filles. Aucun traitement n'est nécessaire pour les éliminer.

Le papillomavirus humain est transmis sexuellement. Les facteurs de risque d'infection sont les suivants:

  • l'apparition précoce de la vie sexuelle chez les filles;
  • relations intimes promiscuité;
  • manque de contraception;
  • tabagisme, réduisant l'immunité cellulaire dans les organes génitaux féminins;
  • infections urogénitales concomitantes (chlamydia, mycoplasmes, ureaplasma, syphilis, herpès, trichomonase et autres);
  • états d'immunodéficience et avitaminose;
  • l'utilisation de médicaments cytotoxiques;
  • contact sexuel antérieur avec une femme atteinte d'un cancer du col utérin.

Le virus est sensible à l'hormone progestérone, qui est produite en plus grande quantité pendant la grossesse. Par conséquent, chez les femmes enceintes, la papillomatose génitale, qui était auparavant dans la phase latente, est souvent activée. Étant donné que l'agent responsable de la maladie est capable de maintenir sa vitalité pendant un certain temps dans les cellules épluchées, il existe un risque d'infection domestique. La période de latence après l’infection dure de 2 mois à 10 ans. Le virus est un oncogène, les médecins notent sa relation avec la maladie du cancer du col utérin. La maladie est également dangereuse dans la mesure où elle peut être transmise de manière transplacentaire au fœtus d'une femme enceinte. Chez les femmes ayant une bonne immunité, on observe une disparition spontanée des papillomes.

Chez les femmes, les verrues génitales (verrues) apparaissent dans les zones suivantes:

  • petites et grandes lèvres;
  • la veille du vagin;
  • zone de l'anus.

Les verrues génitales peuvent être de plusieurs variétés:

  • Des formes petites, blanches, en pointe, ressemblant à "chou-fleur". Le plus souvent, ils affectent les grandes lèvres.
  • En forme de papules lisses de forme ronde, de 1 à 4 mm de diamètre et de couleur brun-rouge.
  • Les verrues géantes, dont l'apparition est associée à une diminution de l'immunité. Ces verrues se produisent souvent pendant la grossesse.
  • Formations rondes et plates de couleur gris-blanc, avec une teinte brune ou rouge. Des saillies en épi peuvent apparaître à leur surface.
  • Des verrues sur les "jambes".

La surface des verrues est généralement recouverte de fleurs blanches, l’éducation dense au toucher. Quand un condylo apparaît, vous devriez consulter un médecin pour les enlever. L'élimination des verrues se fait de différentes manières:

  • la cryodestruction;
  • électrocoagulation;
  • traitement au laser;
  • utilisant des préparations chimiques (acide trichloracétique, Solkoderm, collodion salicylique de résorcinol).

Après élimination des verrues dans 75% des cas, le traitement est complet. Il est important de diagnostiquer à temps les papillomes situés sur la membrane muqueuse du col de l'utérus. Appliqué avec de la podophylline, du podofilox, de la solkovagine et d’autres médicaments sont utilisés pour leur traitement. Pour augmenter la résistance globale du corps aux virus, les immunomodulateurs sont utilisés:

  • l'interféron alpha et bêta;
  • Intron-A;
  • Le viferon;
  • Le néovir;
  • Cycloferon et autres drogues.

En tant que remède local, un spray ou une crème pour l'utilisation externe et intravaginale des suppositoires Epigen-intim, Betadine est prescrit. Les méthodes chirurgicales pour enlever les papillomes de la surface du col utérin incluent les options suivantes:

  • Excision traditionnelle avec un scalpel.
  • Boucle diathermique.
  • Thérapie au laser
  • Scalpel à ultrasons.
  • Méthode Electroradiowave.

Il existe également des vaccins préventifs contre le virus du papillome - Gardasil et Cervarix, qui montrent une efficacité élevée dans la prévention des infections.

Le molluscum contagiosum, comme la papillomatose, est une maladie virale de la peau. L'infection se produit lors d'un contact sexuel avec une personne malade, ainsi que de manière domestique. Les facteurs de risque sont des affections associées à une immunité réduite, des maladies récentes, notamment le rhume, l'utilisation à long terme de glucocorticoïdes et de cytostatiques.

Les signes caractéristiques d'une éruption sur les parties génitales sont les suivants:

  • Petites formations rondes atteignant 5 à 6 mm (parfois jusqu'à 1,5 cm) faisant saillie au-dessus de la peau.
  • Les papules ont une couleur blanchâtre, leur surface est légèrement brillante.
  • Sommet légèrement aplati du nodule dermique.
  • Récession concave au centre de l'éducation.
  • Absence de douleur.
  • La présence d'éléments individuels et de groupe.
  • La couleur de la peau des zones environnantes n'est pas modifiée ou la formation est entourée d'un bord rose.
  • Consistance dense de l'éruption cutanée.
  • En pressant les pustules, une masse friable blanche en est libérée, composée de cellules mortes et de particules virales, qui, observées au microscope, ressemblent à des mollusques.
  • Le développement de la dermatite à la suite de l'ajout d'une infection secondaire.

La période de latence après l’infection dure de 1 semaine à plusieurs mois. Chez l'adulte, les zones suivantes du corps sont les éruptions cutanées les plus courantes:

  • bas de l'abdomen;
  • pubis;
  • intérieur des cuisses;
  • organes génitaux externes;
  • la zone autour de l'anus;
  • muqueuses, y compris les yeux. La défaite des paupières est accompagnée d'une conjonctivite.

Le traitement du molluscum contagiosum consiste à éliminer les lésions cutanées selon l’une des méthodes suivantes:

  • des pincettes;
  • la cryodestruction;
  • électrocoagulation;
  • méthode des ondes radio;
  • CO-laser.

Après le retrait, une cautérisation du site de la lésion avec de l'iode, un vert brillant ou du Fucorcin est réalisée. Les médicaments suivants sont utilisés comme agents antiviraux locaux:

  • solution de nitrate d'argent;
  • onguent au riodoxol;
  • pommade oxolinique;
  • 0,5% de podofillotoksine en crème;
  • Crème Imichimod.

Le traitement avec ces médicaments est effectué jusqu'à la disparition complète des éléments, mais pas plus de 2 mois. Chez les femmes enceintes, les éléments de la peau sont retirés après l'accouchement ou la période d'allaitement. Pendant la grossesse, la peau affectée est traitée avec une pommade oxolinique, une décoction de calendula ou de l'iode.

Lorsque l'herpès génital des éruptions cutanées apparaissent sur les lèvres génitales sous forme de petites bulles de 2-3 mm avec un liquide clair. La peau qui les entoure est enflammée et hyperémique.

La maladie traverse plusieurs étapes avec différents symptômes:

  1. La période précédant l'état aigu:
    • Faiblesse générale.
    • Augmentation de la température corporelle.
    • Muscle et mal de tête.
    • La nausée
    • Démangeaisons, brûlures et rougeurs des organes génitaux.
    • Troubles de la miction
    • Écoulement vaginal.
    • Ganglions lymphatiques inguinaux élargis.
  2. Période aiguë:
    • Démangeaisons, brûlures, enflures, douleurs aux parties génitales.
    • L'apparition d'une éruption cutanée.

L'éruption dure de 2 à 10 jours. Le contenu des bulles se trouble peu à peu, elles s'ouvrent et restent à leur place sous l'effet d'une érosion humide avec une floraison grise ou jaunâtre qui ne saigne pas. Leur profondeur est peu profonde, environ 1 mm. Dans de rares cas, de grandes érosions continues se forment. Après séchage, des croûtes se forment à leur place. La durée totale de la maladie est de 1-1,5 mois. L'herpès génital est dangereux avec les complications suivantes:

  • Lésion infectieuse des terminaisons nerveuses, accompagnée d'une douleur aiguë dans le bas du dos et les membres.
  • Inflammation des membranes du cerveau.
  • L'apparition de processus inflammatoires dans d'autres organes.
  • Rétention urinaire aiguë.
  • Inflammation de la couche interne de l'utérus, qui provoque des saignements utérins, des douleurs chroniques dans la région du vestibule et des avortements spontanés.

Les femmes souffrant d'herpès génital sont à risque de cancer du col utérin. Le traitement est le suivant:

  • Agents antiviraux systémiques - Acyclovir, Valtrex, Famciclovir, Foscarnet, Panavir et autres;
  • Préparations locales: onguents Alpizaprin, Helepin, Bonafton, Riodoksol, Tromanadin, Megosin, oxolinic, tefrofenova; crème Triapten; Gel de Panavir; aérosol Panthénol.
  • Immunomodulateurs - Taktivin, nucléinate de sodium, Timoptin, Timalin, Interlok, Tsikloferon, Reaferon, Affinoleukine, Leukinferon et autres.
  • Médicaments qui augmentent la résistance globale non spécifique du corps - Dibazol, Eleutherococcus, Bromure de thiamine, Cyanocobalamine.
  • Plasmaphérèse - purification du sang au moyen d'un appareil spécial.
  • En cas de formation de fissures et d'érosion, des lotions contenant de la désoxyribonucléase, du poludan, une solution à 0,5% de sulfate de zinc, des antiseptiques et des colorants à l'aniline (iode, peinture verte, Fucorcine) sont appliquées sur les zones atteintes.

Quelles sont les éruptions cutanées sur les lèvres génitales des femmes

Les problèmes intimes inquiètent beaucoup de femmes. Les éruptions sur les lèvres génitales chez les femmes sont localisées aux grandes ou petites lèvres, allant parfois jusqu'à la muqueuse vaginale. Ils diffèrent par la couleur et la taille. Une éruption cutanée survient pour diverses raisons: un gynécologue ou un dermatovénéréologue vous aidera à la diagnostiquer.

Variétés d'acné

En médecine, il existe diverses raisons pour lesquelles une éruption cutanée survient. Mais au début, il convient de comprendre la nature de l'éruption cutanée.

Le bouton diffère en taille:

  • grosses éruptions cutanées;
  • petits boutons;
  • interne.

Le deuxième aspect important est la couleur de l'éruption cutanée. Ça arrive:

Enfin, l'éruption diffère du site de localisation:

Que signifient les boutons blancs

Ils sont de petite taille, dépassant rarement les graines de pavot. Après la maturation finale, l'acné se remplit de pus, éclate et guérit.

Les causes d'occurrence les plus courantes sont les suivantes:

  • le résultat de l'épilation ou du rasage - la peau des lèvres est très sensible. Pendant l'épilation, il est blessé. Les bactéries peuvent entrer dans un microtrauma, elles conduisent à un processus inflammatoire;
  • hypothermie du corps - le système immunitaire s'affaiblit, la circulation sanguine est perturbée, ce qui crée des conditions favorables au développement de boutons purulents;
  • des sous-vêtements en matières synthétiques, des protège-slips mal choisis ou leur rare changement provoquent une acné blanche;
  • si l'éruption apparaît à côté de la membrane muqueuse des lèvres, elles indiquent la présence de maladies sexuellement transmissibles.

Si l'éruption est rouge

Sur la photo condylomatose

Il existe différents types de boutons rouges. La première éruption cutanée est petite et sans douleur. Ils peuvent être vus sur les grandes lèvres génitales, ils signifient l'acné ou l'acné. Dans le second cas, l'éruption rouge est enflammée et les boutons sont gros.

Les raisons sont dans les facteurs suivants:

  • mauvaise hygiène des lèvres, bouffées vasomotrices rares et irrégulières;
  • stress prolongé, être dans un état dépressif permanent;
  • dysfonctionnement du système endocrinien - des boutons apparaissent souvent pendant la ménopause ou pendant la puberté.

Que disent les boutons de couleur de peau

Si les boutons de palpation sont denses, similaires aux petites verrues, on parle alors de papillomes. Ils sont cautérisés à l'hôpital avec un faisceau laser ou sortis avec des préparations pharmaceutiques.

Les boutons peuvent être liquides et contenir du liquide. Il peut être nuageux ou transparent. Dans cette situation, l'éruption est causée par le virus de l'herpès. La maladie ne peut pas être traitée, mais l'état général peut être amélioré et les symptômes désagréables peuvent être réduits.

Pourquoi l'acné interne apparaît-il?

Les éruptions cutanées ne sont pas visibles visuellement, mais elles sont palpables si vous palpez les lèvres.

Une telle acné survient pour diverses raisons:

  • Lorsque survient une inflammation des glandes sébacées dans la région des organes génitaux, Wen. Ils sont aussi appelés kystes graisseux, ils apparaissent avec des pertes épaisses et fréquentes. S'ils ne sont pas enflammés, ils sont sans danger pour les humains. Les kystes enflammés sont enlevés par chirurgie.
  • Avec un système immunitaire affaibli, les cellules protectrices agressives commencent à se diviser activement entre elles. En conséquence, de petits boutons apparaissent sur les petites et les grandes lèvres.
  • Certaines femmes ont une caractéristique physiologique - les glandes sébacées dilatées. C'est une condition sans danger, mais cela provoque l'apparition d'acné sur la peau. Ils augmentent et diminuent de taille. Ces éruptions cutanées ne nécessitent pas de traitement.

Éruption cutanée sur la membrane muqueuse

Des éruptions cutanées sur les petites lèvres et dans le vagin sont observées avec une hygiène rare et insuffisante. Le stress constant affecte également leur apparence. Il réduit l'immunité, conduit à des conditions favorables pour l'éruption cutanée.

Si l'acné a un caractère infectieux, l'inflammation peut augmenter et conduire à l'infection d'autres organes pelviens.

Si l'éruption cutanée se situe sur les petites lèvres ou le vagin, vous devez absolument faire appel à un gynécologue.

Pourquoi les éruptions cutanées apparaissent-elles chez les enfants?

Les nourrissons ont une peau très délicate, il réagit à toutes les conditions environnementales agressives. Parfois, les filles ont une éruption cutanée sur les lèvres génitales.

Les éruptions cutanées provoquent les facteurs suivants:

  • La candidose est une infection fongique due à des soins inadéquats, à une mauvaise utilisation des couches (changement rare) ou à la suite de l'utilisation d'antibiotiques. Des boutons rouges apparaissent sur les lèvres génitales, le pubis, les fesses et entre les jambes. Les caractéristiques supplémentaires incluent: démangeaisons, rougeurs des lèvres, poches, pertes blanches.
  • La chaleur épineuse - survient chez un enfant lorsque le corps est surchauffé. Des taches rouges et des boutons apparaissent sur le corps et les lèvres, le système de thermorégulation du corps n'étant pas encore complètement formé, les glandes sudoripares ne font pas face au travail.
  • Une éruption cutanée survient à la suite d'une dermatite due à la couche. En cas de contact prolongé avec une couche ou une couche mouillée, de l'urine ou des selles liquides, la peau de bébé est irritée. Une dispersion de petits boutons apparaît sur les parties génitales, la peau rougit et irrite.

Quand aller chez le docteur

Pour connaître les causes de l'éruption cutanée sur la membrane muqueuse des lèvres, vous devez vous adresser à un gynécologue ou à un dermatovéréologue. Le médecin examinera le patient, passera les tests nécessaires et expliquera pourquoi l’acné s’est produite, comment le traiter.

Parfois, les boutons sont sans danger et ne sont pas traités, mais dans certains cas, les éruptions cutanées indiquent des maladies graves et nécessitent un traitement.

Les médecins sont approchés dans les situations suivantes:

  • les éruptions cutanées ne disparaissent pas avant longtemps (plus de 7 jours), elles peuvent être douloureuses et provoquer des démangeaisons ou ne pas se montrer;
  • L'acné est survenu après un rapport sexuel non protégé avec un partenaire nouveau ou aléatoire:
  • l'éruption commence à piquer et à faire mal, et les lèvres gonflées;
  • en plus des éruptions chez les femmes, la couche supérieure de l'épiderme se détache;
  • le bouton avait disparu, mais une blessure est apparue à sa place, elle ne guérit pas plus de deux semaines;
  • les éruptions cutanées sur les lèvres sont accompagnées de fièvre, d'une faiblesse générale et d'une fatigue élevée.

Recommandations générales de traitement

  1. Le traitement n'est prescrit que par un médecin, en fonction de la cause de la maladie.
  2. Il est recommandé de changer les sous-vêtements synthétiques en culottes en coton ou en lin.
  3. Surveillez l'hygiène personnelle, rincez régulièrement les organes génitaux. Il est conseillé de prendre une douche le matin et le soir, mais vous pouvez le faire une fois par jour. Pendant la menstruation, lavez-vous chaque fois après avoir changé le joint ou le tampon.
  4. Si les boutons causent l’épilation, changez-le en un aspect plus bénin. Par exemple: raser ou utiliser l'épilateur avec des bandes de cire ou shugaring.

Malgré les causes de l'acné, il est recommandé aux femmes de boire le complexe de minéraux et de vitamines.

Conclusion

Les éruptions cutanées sur les lèvres peuvent être causées par des facteurs externes ou internes. Dans le premier cas, nous parlons des conséquences du rasage ou de l’épilation, des allergies aux sous-vêtements, d’une mauvaise hygiène.

Les médecins avertissent! Une statique choquante est établie, qui représente plus de 74% des maladies de la peau - un parasite de parasites (Acacid, Lyamblia, Toccapa). Les hydroxydes transmettent une contagion collatérale au système, et le premier frappe notre système immunitaire, ce qui devrait protéger le système de diverses maladies. Le responsable de l'Institut de parasitologie a partagé un secret, comment s'en débarrasser rapidement et les nettoyer avec leur peau, cela suffit. Lire plus loin.

La deuxième situation concerne les maladies sexuellement transmissibles, le virus de l’herpès, les perturbations hormonales ou d’autres maladies. Si l'éruption ne disparaît pas pendant une longue période ou si d'autres symptômes commencent à apparaître parallèlement (démangeaisons, brûlures, écoulements), vous devez alors consulter un médecin.

Eruption sur les organes génitaux: causes chez les femmes et les hommes

Une éruption sur les organes génitaux est souvent associée à une infection, mais parfois une éruption génitale se forme avec de petites anomalies physiologiques et n'est pas une maladie. Quand dois-je contacter un dermatologue et quand ne pas m'inquiéter? La peau normale de la région génitale doit avoir une surface plane, sa couleur varie du solide au brunâtre. Une légère pigmentation se forme dans la région des plis inguinaux, assez forte chez l'homme sur la peau du scrotum.

Toute formation qui s'élève au-dessus de la peau ou qui en diffère par la couleur est considérée comme une éruption cutanée.

Les principaux éléments de l'éruption

    Taches: ne pas dépasser le niveau de la peau normale. Taches dépigmentées de blanc, taches pigmentées brun foncé et même noir, rose et rouge - vasculaires.

image: types courants d'éruptions cutanées

Buttes, nodules, verrues, ampoules: formations arrondies, souvent appelées simplement «acné». Il y a des formes irrégulières, qui dépassent toujours au dessus de la peau. À l'intérieur, il n'y a pas de cavité, la surface est lisse ou non (verrues).

  • Bulles, pustules: montent au-dessus de la peau, il y a une cavité. Le contenu des bulles est séreux (liquide clair ou légèrement trouble) ou hémorragique (liquide sanglant), les pustules sont remplies de pus.
  • Erosions et ulcères: formés après les vésicules et les pustules. Les érosions affectent les couches superficielles de la peau, les ulcères atteignent les tissus sous-cutanés et plus profondément les muscles et même les os.
  • Les croûtes et les croûtes se produisent lors de la guérison des érosions et des ulcères. Le résultat de la gale est une cicatrice chéloïde, qui conduit à la peau et conduit à des déformations. À l'endroit où la croûte tombe, la tache rose est visible pour la première fois et peut disparaître avec le temps sans laisser de trace.
  • Selon les éléments, l'éruption est appelée tacheté (macula), nodulaire (papuleuse), verruqueuse (verruqueuse), urtikarnoy (ampoules), pustuleuse (pustuleuse). Si les éléments sont uniformes, par exemple, que des taches ou que des pustules, les lésions sont définies comme monomorphes. Une éruption polymorphe est un «mélange» de plusieurs éléments visibles simultanément sur la peau.

    Quels types d'éruption cutanée sont considérés comme des variantes de la norme?

    Sur la photo: papules nacrées

    Les papules nacrées ou "bosses de perles" situées autour du gland, n'ont aucun effet sur la santé des hommes. Apparaître chez les hommes 15-30 ans. Les papules sont petites, la taille du grain de mil, lisse, ne fait pas mal et ne pique pas, absolument pas contagieuse. Extérieurement, elles ressemblent à des perles avec une surface blanc mat, d'où son nom romantique. La cause en est la croissance de l'épithélium des glandes de la tête du pénis sous l'influence des androgènes pendant la puberté (puberté). La condition ne nécessite pas de traitement, le seul problème est un défaut cosmétique conditionnel. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous en débarrasser: cryothérapie, laser et électrocoagulation sont utilisés pour éliminer les papules. Après traitement, des papules de perles peuvent réapparaître.

    Les kystes épidermiques sont des cavités remplies d'un mélange de sébum et de restes de cellules du stratum corneum. Observés chez les personnes jeunes et d'âge moyen, avec un parcours simple, ils sont considérés comme un défaut esthétique. Localisation fréquente chez les hommes - le scrotum, chez les femmes - grandes lèvres. L’apparition de kystes est associée à une acné et une séborrhée communes, qui surviennent lors de l’hyperfonctionnement des glandes sébacées.

    Sur la photo: kystes épidermiques dans la zone intime chez les hommes et les femmes

    Extérieurement, l'image n'est pas particulièrement attrayante: la surface de la peau est bosselée, elle présente des nodules et des bosses visibles, dont les dimensions vont de 0,5 cm à 5 cm de diamètre. Les parois des kystes sont minces, facilement blessées et ouvertes, révélant un épais blanc-grisâtre, avec une odeur désagréable de rance. Complications: irritation et inflammation des couches profondes de la peau - rougeur, kyste augmente et devient douloureux; les kystes situés sur le scrotum peuvent s'épaissir jusqu'à la calcification. Les petits kystes non compliqués ne se touchent pas, les plus compliqués enlèvent et procèdent au traitement local.

    La micropapillomatose du vestibule du vagin (vulve) est détectée chez 1 à 5% des femmes en parfaite santé. Non contagieux, ne donne pas de complications, il est considéré uniquement comme un défaut esthétique. Symptômes: petits papillomes multiples semblables à de l'acné, doux au toucher, couleur de la peau ou rosâtre. Plus souvent vu dans les petites lèvres et à la commissure postérieure, moins souvent dans les grandes lèvres. Les éruptions monomorphes et ordonnées forment des rangées. L'apparition de papillomatose de la vulve s'explique par des perturbations hormonales, mais dans certains cas, les papillomes sont détectés par des tests de diagnostic ADN.

    Eruption cutanée avec MST

    Vulvovaginite à Candida - inflammation du vagin et du périnée provoquée par une levure (genre Candida). Au moment de l’infection, des taches rougeâtres apparaissent d’abord, puis elles sont recouvertes de gale blanche. La symptomatologie de la candidose associe des démangeaisons, des écoulements de fromage, une odeur aigre et des douleurs lors des rapports sexuels. La démangeaison est pire après une douche chaude, après un coït et pendant le sommeil. La sensation de brûlure associée à la miccation (miction) apparaît avec une infection ascendante de l'urètre. Pour une vulvovaginite compliquée, une rougeur et un gonflement du périnée, la formation de fissures et de croûtes douloureuses est typique; les pertes vaginales deviennent inégales (friables) et épaisses.

    La balanoposthite à Candida est une inflammation du gland et du prépuce. Signes:

    • Taches rouges de différentes formes et tailles, clairement délimitées par une peau saine;
    • Scurf cheesy riche;
    • Démangeaisons et brûlures;
    • Odeur acidulée caractéristique.

    Photo: inflammation du gland du pénis (balanoposthite) chez les hommes.

    Pédiculose pubienne - L’infection par les poux se produit souvent lors d’un contact sexuel. Période d'incubation de 2 semaines à un mois, les démangeaisons apparaissent en premier à partir des symptômes. La peau du pubis démange beaucoup, il y a des traces visibles de peignes avec des croûtes sanglantes. Une petite éruption tachetée est caractéristique: des taches bleuâtres sont visibles sur le pubis, situées autour de la bouche des follicules pileux.

    éruptions cutanées avec molluscum contagiosum

    Molluscum contagiosum: nodules simples ou multiples, forme - ronde, taille 2-10 mm, couleur rose, surface lisse avec une dépression au centre. Indolore, avec la pression apparaît décharge blanche. Souvent situé sur l'abdomen et le pubis, sur le pénis, les grandes lèvres, autour de l'anus. Avec une forme typique, les nodules sont rapprochés et des éruptions cutanées sur tout le corps sont caractéristiques de la forme généralisée. Chez les patients infectés par le VIH, une forme compliquée se manifeste avec une rougeur et une sensibilité, puis une suppuration des nodules. De plus, le triangle nasolabial et le menton deviennent la localisation préférée du mollusque contagieux du VIH.

    Syphilis secondaire. Cette période clinique commence après 2-4 mois. après une infection à tréponème et peut durer plusieurs années, alternant éruption syphilitique et évolution asymptomatique de la maladie.

    1. Roseol (taches rouges) et papules, ainsi que la forme végétative - verrues (verrues larges);
    2. Ganglions lymphatiques enflés communs;
    3. Sur le site de l'infection - changements dans les organes internes.

    Les syphilides rosolithiques dans la syphilis secondaire ne font pas mal, ne piquent pas. Les éléments de l'éruption sont ronds et denses, rouge foncé, avec des bords nets, ne se confondent pas. L'éruption disparaît sans laisser de cicatrices ni d'atrophie. Roseola souvent localisée sur l'abdomen et les surfaces latérales du corps.

    La syphilis papulaire se produit dans la syphilis récurrente secondaire. Visibles sous forme de nodules arrondis avec une surface lisse et brillante, qui commence ensuite à se décoller. Le résultat est un «collier» typique de flocons à la périphérie de la papule: ce symptôme n'est observé que dans la syphilis. La syphilis papuleuse se forme plus souvent sur les organes génitaux, la plante des pieds et les paumes, autour de l'anus. Sur les pieds, on confond souvent les syphilides avec les callosités, mais il existe des différences de couleur (les callosités sont jaunâtres, les syphilides plantaires sont rouge violacé) et la texture de surface (il n’ya pas de pelage autour des cors).

    Les verrues larges ressemblent à des verrues, se développent rapidement et fusionnent les unes avec les autres. La base des verrues est dense, de même que la peau autour, et la surface est en pleurs, avec un revêtement blanchâtre. Localisation fréquente - région périanale et anus; les verrues souvent répandues deviennent le seul symptôme de la syphilis secondaire.

    Éruption allergique

    L'allergie génitale sous forme de lésions localisées est une réaction aux allergènes de contact: imprégnation de latex et de préservatifs, formes galéniques à usage topique (bougies, onguents); chez les femmes, des cas d'allergie au sperme sont décrits.

    Il est important de distinguer rapidement les allergies génitales des MST et d'autres maladies, car Les réactions allergiques peuvent survenir à la fois dans un scénario relativement calme «lent» et dans un scénario «rapide» - avec le développement d'un choc anaphylactique. Le choc se caractérise par une chute extrême de la pression artérielle, menaçant le pronostic vital.

    La balanoposthite de contact se manifeste par une rougeur et un gonflement locaux, des démangeaisons et des brûlures. Une complication dangereuse est l'œdème prépuce (prépuce), conduisant au phimosis. Si l'allergène affecte la région périnéale, des éruptions cutanées pouvant provoquer des démangeaisons peuvent apparaître à l'aine et sur la peau du scrotum. La forme grave de balanoposthite de contact est la nécrose des couches supérieures de la peau ou la nécrolyse épidermique, dans laquelle se forment des vésicules et l'exfoliation de l'épiderme.

    L’urétrite de contact diffère de l’infection et de l’urétrite chez les MST en ce que tous les symptômes disparaissent rapidement si le contact avec l’allergène est interrompu. Il s'avère souvent que la maladie a commencé après des instillations d'antiseptiques, qui sont utilisés pour la prévention rapide des MST.

    La vulvovaginite de contact est associée à l'utilisation de formes posologiques vaginales (comprimés, suppositoires ou crèmes) pour traiter les infections ou prévenir la grossesse. Si vous avez tendance à des réactions allergiques, essayez d'éviter d'utiliser des produits contenant de l'iode ou du nonoxyl-9: ces médicaments provoquent souvent une dermatite de contact. La vulvovaginite allergique est souvent associée à une candidose du vagin et de la vulve, se manifestant par une rougeur locale et des démangeaisons, une floraison blanche avec une odeur aigre.

    Érythème fixe: rougeur et démangeaisons dans la région génitale. Une lésion aux limites claires, un maillage de fissures se forme à la surface de la peau. L'érythème persiste longtemps, souvent associé à la prise de médicaments à base de sulfonylamide; après l'abolition de la drogue disparaît dans quelques semaines.

    Allergie post-coïtale - réaction de la peau et des muqueuses dans la région génitale qui se produit après un rapport sexuel. Elle survient chez l'homme sous la forme d'une balanoposthite allergique (la cause est l'acide produit dans le vagin), chez la femme il s'agit de la vulvovaginite (une réaction à l'écoulement de la prostate). Signes: en quelques minutes ou quelques heures, il y a une forte rougeur, une sensation de brûlure et de fortes démangeaisons. État sûr, mais assez agréable. Par conséquent, si vous présentez des symptômes similaires, vous devez immédiatement prendre une douche, de préférence avec un gel intime, pour laver et neutraliser les allergènes.

    Autres maladies associées aux éruptions cutanées

    Chestoku est une tique qui peut "s'installer" dans la région génitale. L'infection se produit par contact direct, par le biais de vêtements ou de sous-vêtements. Les premiers signes sont de fortes démangeaisons, surtout la nuit au lit. Si vous pensez avoir contracté la gale, effectuez un test élémentaire: lubrifiez la peau avec une solution d'iode. En présence de la maladie sera visible des mouvements de gale brunâtre. Physiquement, il s’agit de la trajectoire du mouvement de la tique, semblable à celle de minces tubules alvéolés avec une bulle à l’endroit où se trouve la femelle avec sa future progéniture. Le traitement est effectué avec des pommades au soufre (elles sont les plus efficaces) ou au benzoate de benzyle.

    apparition et localisation de l'éruption avec gale

    Maladie de l'aile - maladie fongique de la peau, souvent observée dans la région génitale, principalement dans l'aine. Il se propage à la peau de l'intérieur de la cuisse, autour de l'anus, sur le pli entre les fesses, sur le scrotum.

    l'aine de l'athlète se répand sur les hanches

    Chez les femmes, les foyers peuvent être situés sous les glandes mammaires et dans le bas de l'abdomen. D'abord, des taches roses apparaissent avec des frontières claires et ondulées, puis des élévations avec des bulles, des érosions et des écailles blanches se forment le long de leurs bords. Des démangeaisons se font sentir, les symptômes sont aggravés par la chaleur et l'humidité.

    Le psoriasis est considéré comme une maladie héréditaire, il n’est absolument pas contagieux et fait partie des manifestations dégénératives de la peau (dermatose). Les exacerbations peuvent survenir après tout stress, que ce soit un nouveau régime ou un nouveau médicament, des saisons alternantes ou des situations «nerveuses». Premièrement, les papules sont petites et ne démangent pas, mais la maladie progresse dans les 2 à 4 semaines: l'éruption fusionne et forme des plaques.

    • Les papules sont rouge rosé avec des écailles blanc argenté;
    • Pour la première fois, apparaissent souvent sur les articulations (coudes, genoux), sur les parties velues (tête, aisselles, pubis);
    • Après avoir gratté la balance, une goutte de sang est libérée.

    Le psoriasis peut ressembler à n'importe quoi et peut être associé à toutes les infections. Il est donc plus logique de consulter un spécialiste pour obtenir un diagnostic. Par exemple, lors d’infections fongiques des ongles et des pieds, des allergènes psoriasiques se développent, combinant les symptômes du psoriasis et de la teigne. Cette option est difficile pour le patient: il est pratiquement incapable de marcher et ne peut se déplacer qu'en fauteuil roulant; Le traitement principal est antifongique.

    éruption cutanée sur l'herpès

    Herpes simplex (lichen zoster): le virus de l'herpès simplex sous une forme inactive est présent dans presque tout le monde, mais il se manifeste cliniquement après une provocation - hypothermie, stress, rhume et troubles de la digestion. Les formes génitales d'herpès surviennent longtemps, aggravées après un rapport sexuel. Chez les hommes, elles se localisent plus souvent sur le feuillet interne du prépuce, chez les femmes - sur les lèvres et le clitoris. Plusieurs éruptions cutanées, sous la forme de bulles avec un liquide clair, qui avec le temps (1-3 jours) devient purulente ou sanglante. Ensuite, des croûtes se forment, la peau autour et en dessous est rouge et dense. Il n'est pas nécessaire de retirer les croûtes, car elles servent de protection pour la peau endommagée. Si les croûtes sont détruites, il se forme alors une érosion douloureuse; l'inflammation augmente et se propage (urétrite, vulvite, balanite), les ganglions lymphatiques de l'aine augmentent.

    Tumeurs: sur la peau des ulcères génitaux ou de l'érosion, qui ne guérissent pas longtemps ou ne conduisent pas à des malformations génitales.

    Taches blanches sur les lèvres génitales

    Questions connexes et recommandées

    9 réponses

    Site de recherche

    Et si j'ai une question similaire, mais différente?

    Si vous n’avez pas trouvé l’information nécessaire parmi les réponses à cette question ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser la question supplémentaire sur la même page s’il s’agit de la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question à laquelle nos médecins répondront au bout d’un moment. C'est gratuit. Vous pouvez également rechercher les informations nécessaires dans des questions similaires sur cette page ou sur la page de recherche du site. Nous vous serions très reconnaissants de nous recommander à vos amis sur les réseaux sociaux.

    Medportal 03online.com effectue des consultations médicales dans le mode de correspondance avec des médecins sur le site. Ici, vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans votre domaine. Actuellement, le site fournit des conseils dans 45 domaines: allergologue, vénéréologue, gastro-entérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, dermatologue, gynécologue pédiatre, neurologue pédiatre, pédocrossologue, pédiatre, pédiatre, pédiatre, pédiatre et pédiatre. orthophoniste, Laura, mammologue, avocate en médecine, narcologue, neuropathologiste, neurochirurgien, néphrologue, oncologue, oncologue, chirurgien orthopédiste, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, proctologue, psychiatre, psychologue, pneumologue, rhumatologue, sexologue-andrologue, dentiste, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

    Nous répondons à 95,28% des questions.

    Quelle est la tache blanche sur les lèvres génitales. Plaque blanche sur les organes génitaux, causes et principes de traitement

    La leucoplasie est caractérisée par une kératinisation et un épaississement de l'épithélium squameux stratifié.

    Causes de la leucoplasie de la vulve

    Le développement de la leucoplasie repose sur des processus neuroendocriniens et métaboliques complexes causés par des modifications du système nerveux. La leucoplasie survient souvent à la suite d'un dysfonctionnement des ovaires, du cortex surrénalien et de plusieurs autres glandes endocrines. L'émergence et le développement de la maladie contribuent aux processus atrophiques liés à l'âge dans la vulve, dus à la restructuration du système neuroendocrinien.

    Bien que la leucoplasie puisse survenir à tout âge, la maladie survient le plus souvent pendant la ménopause et la ménopause. Chez les femmes dont l'activité des glandes sexuelles est altérée, la maladie est plus courante que chez les femmes en bonne santé.

    Un rôle dans le développement de la leucoplasie joue un manque de vitamines, en particulier de l'hypovitaminose A.

    Signes de leucoplasie vulvaire

    Les principaux symptômes de la leucoplasie sont des foyers de dépigmentation - des taches blanchâtres, généralement situées symétriquement. Le plus souvent, elles sont localisées sur les petites lèvres, le clitoris et également sur la surface interne des grandes lèvres (la surface externe n'est généralement pas touchée), avant de se propager au niveau des plis inguinaux et du périnée.

    Les symptômes caractéristiques de la maladie comprennent également des démangeaisons des organes génitaux externes, généralement la nuit. Il y a aussi une sensation d'engourdissement, de brûlure, de picotement et de rampement.

    La leucoplasie peut être limitée, c’est-à-dire consister en plaques individuelles, ou en diffusion, sous la forme de lésions fusionnées. Par la nature de la sévérité de la couche épaissie, il existe 3 formes de la maladie: plate (simple), hypertrophique (hyperkératotique) et verruqueuse. Les leucoplasies hypertrophiques et verruqueuses sont caractéristiques de lésions limitées.

    La leucoplasie précède souvent l'atrophie de l'épithélium stratifié tégumentaire.

    Avec les modifications sclérotiques de la vulve, le clitoris et les petites lèvres sont déformés, les grandes lèvres sont considérablement aplaties et épaissies, la peau et les muqueuses se fondent étroitement dans le tissu sous-jacent, elles rétrécissent l'ouverture vaginale et (moins souvent) l'ouverture externe de l'urètre. La teinte nacrée brillante des tissus élastiques qui ont perdu leur élasticité ressemble à une feuille de parchemin froissée (un symptôme de parchemin). La présence de fissures et d'ulcérations favorise l'infection des tissus, la survenue d'une réaction inflammatoire, qui s'accompagne de douleur, d'enflure et de rougeur.

    Des démangeaisons prolongées de la vulve contribuent à un certain nombre de troubles émotionnels et névrotiques sous la forme d'insomnie, d'irritabilité accrue, de dépression et d'une diminution de la capacité de travail. A cela s'ajoutent des difficultés ou des mictions douloureuses, l'impossibilité d'avoir une vie sexuelle.

    Diagnostic de la leucoplasie de la vulve

    Zones de leucoplasie visibles à l'œil nu. Cependant, la simplicité apparente du diagnostic est dangereuse dans les cas où la leucoplasie est associée au cancer de la vulve. C'est pourquoi le médecin complète l'examen visuel de la vulve en l'examinant avec un colposcope. Dans les cas douteux, il peut recourir à une biopsie d'un site tissulaire suspect, suivie d'un examen histologique.

    Traitement de la leucoplasie de la vulve

    La thérapie complexe la plus efficace, qui est choisie strictement individuellement.

    Le traitement non opératoire de la leucoplasie comprend les éléments suivants: psychothérapie, phonophorèse de l'hydrocortisone sur la vulve, injections intramusculaires d'une solution à 5-10% d'acétate de tocophérol dans l'huile, 1 ml chacune, apport d'acide ascorbique. Il est également recommandé de procéder à des injections sous-cutanées quotidiennes de stimulants biogènes (aloès, extrait de PhiBS, suspension ou extrait de placenta - 1 ml chacune) afin d'activer la fonction hormonale du cortex surrénalien. Le traitement (30 injections) est répété après 3-4 mois. Simultanément à l'utilisation de biostimulants, une pommade folliculaire (20 LLC UI) et du liniment d'aloès peuvent être utilisés comme agent thérapeutique local.

    Pour le traitement de la leucoplasie, on utilise des pommades contenant des glucocorticoïdes. Ils ont des propriétés anti-inflammatoires et anti-allergiques et éliminent ou atténuent la sensation de démangeaisons. L'utilisation la plus appropriée des pommades à l'hydrocortisone (1% et 2,5%), à la prednisolone (0,5%) et au fluorocortique (contenant 0,1% de triamcinolone acétonide).

    Une condition préalable indispensable au succès du traitement est une toilette systématique et approfondie des organes génitaux externes, le périnée. Pour le lavage, utilisez uniquement de l’eau bouillie, en y ajoutant une infusion de bicarbonate de sodium, de camomille ou de calendula. Il n'est pas souhaitable d'utiliser pour laver les solutions de permanganate de potassium et d'acide borique, ainsi que divers savons, comme le chat. ils sèchent et irritent les tissus, aggravant l'inconfort.

    Le lin doit être fabriqué à partir de tissus naturels, il ne doit pas être ajusté aux organes génitaux externes, sinon il risque d’augmenter les démangeaisons.

    Il est nécessaire d’exclure le tabagisme et la consommation d’alcool. Le régime alimentaire devrait comprendre les produits laitiers, la viande bouillie (en particulier le foie et les rognons), le poisson, les légumes, les baies et les fruits bouillis. Il faut exclure les aliments secs, les épices, les plats épicés, les aliments fumés, le thé fort et le café.

    La médecine traditionnelle propose ses propres méthodes de traitement de la leucoplasie de la vulve - acupuncture, traitements de l'eau à base d'herbes et de plantes. Par exemple, allongé avant le coucher et immédiatement après le réveil, il est utile de boire un verre d'eau bouillie à la température ambiante.

    Trouver une fleur blanche sur les organes génitaux, ne paniquez pas immédiatement. En principe, il s’agit d’un phénomène assez courant, qui n’est pas toujours basé sur des facteurs pathologiques.

    Mais comment distinguer la norme de la pathologie? Quelles sont les causes de ce phénomène, comment le diagnostiquer et le traiter? C'est ce que la conversation portera dans notre article.

    L'essence et les causes de la plaque blanche sur les organes génitaux

    L'apparition de la plaque sur les organes génitaux peut avoir une base naturelle et physiologique et être le signe de diverses maladies.

    La plaque blanche se forme souvent à la suite de la sécrétion de la sécrétion des glandes sébacées, qui est mélangée à des écailles de cellules mortes de la peau et à l'humidité. Ce mélange s'appelle smegma. Lorsqu'il ne convient pas, le smegma s'accumule dans la région du clitoris, des lèvres chez les femmes et du prépuce chez les hommes.

    Ce phénomène se produit indépendamment de l'âge. Vous pouvez même voir des fleurs blanches sur les parties génitales des filles âgées de 0 à 2 mois. Ainsi, l'organisme nouveau-né est nettoyé et s'adapte à l'environnement. Plaque pas rare et pendant le temps où le corps construit une protection contre la pénétration de diverses infections.

    Si la fleur blanche n'a pas une odeur prononcée et ne cause pas de gêne, elle ne représente dans ce cas aucune menace pour la santé.

    Mais si, en plus des fleurs blanches, vous trouvez un certain nombre d'autres signes inhabituels, cela peut déjà poser problème. Dans ce cas, la présence de la plaque indique la possibilité de plusieurs maladies.

    Parmi les facteurs qui influent sur l'apparition de la plaque blanche sur les organes génitaux, figurent les suivants:

    • (muguet). Maladie causée par des champignons ressemblant à la levure.
    • Vaginite et autres maladies inflammatoires des organes génitaux.
    • Génital. Son étiologie virale est causée par les virus de l’herpès de type 1 et de type 2.
    • Autres maladies infectieuses et inflammatoires (y compris vénériennes) des systèmes reproducteur et urinaire.
    • Modifications de la microflore vaginale. Ils sont favorisés par des perturbations hormonales, des troubles du système nerveux, des médicaments à long terme et une réaction à un partenaire sexuel.
    • Adolescence change (souvent avant le début du premier mois).
    • Pas un régime équilibré et le manque de.
    • Réaction à l'utilisation de produits alcalins pour l'hygiène intime.
    • Des sous-vêtements serrés et peu naturels.

    Symptômes associés

    La formation de plaque blanche causée par une étiologie pathogène n'est pas une maladie distincte, mais l'un de ses symptômes. En règle générale, son apparition est accompagnée de plusieurs autres signes permettant de diagnostiquer la maladie.

    Parmi les symptômes associés figurent les suivants:

    • Sensation de malaise constant dans le bas de l'abdomen.
    • Douleurs et crampes lors de la vidange de la vessie.
    • Amélioration périodique du corps.
    • Il y a une odeur claire et désagréable de décharge.
    • Rougeur des organes génitaux externes, dans certains cas, un gonflement se produit.

    Provoque des parties génitales piquantes, une sensation de brûlure dans la région de l’entrejambe.

    Selon la nature de la maladie, des boutons purulents peuvent également apparaître, formant des formations inhabituelles sur la peau et les muqueuses des organes génitaux (ce symptôme est caractéristique lorsqu’il est infecté par la syphilis).

    Tous les symptômes ci-dessus peuvent indiquer la présence dans le corps de maladies infectieuses, inflammatoires ou autres.

    Si vous avez constaté, en association avec une patine blanche, au moins un des symptômes, vous ne devez pas perdre de temps à consulter un gynécologue ou un vénéréologue. Inutile de poser un diagnostic et de prescrire un auto-traitement, cela peut causer des dommages irréparables au corps (jusqu'à l'infertilité).

    Directives de diagnostic et de traitement

    Diverses maladies, infectieuses et inflammatoires, peuvent avoir des symptômes cliniques similaires. Par conséquent, sans effectuer de mesures diagnostiques ni passer tous les tests requis, il n’est pas très facile de déterminer le diagnostic exact et, par conséquent, d’affecter un traitement adéquat.

    Lorsque vous détectez une plaque blanche sur les organes génitaux d'une femme, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

    • Échographie des organes génitaux;
    • Dépôt de frottis sur microflore;
    • Frottis pour infections sexuellement transmissibles (MST);
    • Colcoscopie;
    • Test sanguin et urinaire général.

    Après les résultats obtenus, le médecin spécialiste conclut et prescrit le traitement.

    De la nature et des spécificités de la maladie, les médicaments prescrits par voie orale (comprimés), vaginaux (suppositoires vaginaux) et externes (crèmes, pommades). Dans les cas particulièrement graves et critiques, l'hospitalisation est recommandée.

    En outre, pour soulager certains des symptômes, la médecine traditionnelle peut être utilisée. Par exemple, une décoction de plantes aux propriétés anti-inflammatoires, peut être utilisée pour les douches vaginales, ou en compresse. Cela aidera à calmer la muqueuse enflammée et à soulager les démangeaisons pendant un certain temps.

    Il est important que le traitement des remèdes populaires ne puisse être effectué qu'après avoir consulté un médecin afin de ne pas compliquer le cours de la maladie.

    Si, après un diagnostic comportemental, il a été constaté que la plaque blanchâtre ne pose aucun risque pour la santé et ne nécessite pas de traitement, elle peut être «retirée» de manière simple.

    Tout d'abord, il est nécessaire de garder les organes génitaux propres. Jeter les produits alcalins conventionnels (savon) et passer à des produits d'hygiène équilibrés spéciaux. Portez du lin à partir de tissus naturels, équilibrez votre alimentation.

    La principale chose à retenir est que le fait de négliger sa santé peut avoir des conséquences indésirables qu'il est plus facile de prévenir que de guérir.

    Sur les mesures nécessaires d'hygiène des organes génitaux - en vidéo:

    Les périodes de ménopause et de ménopause sont toujours associées à une altération hormonale du corps de la femme et sont souvent compliquées par l'apparition de divers symptômes et maladies désagréables. L'une de ces maladies gynécologiques liées aux conditions précancéreuses est la leucoplasie de la vulve. Initialement, cette maladie peut être complètement asymptomatique et, en l’absence de traitement en temps voulu, elle peut conduire au développement d’un processus oncologique.

    La leucoplasie vulvaire (ou lichen sclérotique) est une maladie dystrophique de la vulve avec des manifestations d'hyperplasie des cellules squameuses recouvrant l'épithélium squameux stratifié de la vulve. Dans cette maladie, l’apparition dans les tissus de la vulve de la norme est absente des couches cornée et granuleuses, ce qui entraîne le développement de para- et hyperkératose. Cette maladie peut être associée à une Kraurosis de la vulve et de tels cas cliniques sont de plus en plus observés ces dernières années dans la pratique des gynécologues. Dans la leucoplasie vulvaire, une malignité cellulaire et le développement d'un cancer vulvaire sont observés chez 13 à 30% des patients et, en association avec la kraurose, le risque d'apparition augmente. Malheureusement, les médecins notent également le fait que cette maladie gynécologique rajeunit et est de plus en plus détectée chez les jeunes femmes.

    Dans cet article, nous vous présenterons les causes, les symptômes, les méthodes de diagnostic, le traitement et la prévention de la leucoplasie vulvaire. Ces informations vous permettront de commencer le traitement à temps et d’empêcher le développement de complications graves.

    Alors que la médecine moderne ne peut pas donner une réponse exacte sur la cause du développement de la leucoplasie et de la vulve dans chaque cas clinique spécifique, les médecins connaissent bien les facteurs pouvant entraîner des changements dans la composition cellulaire de l'épithélium de la vulve. Ceux-ci incluent:

    • maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux;
    • érosion et dysplasie du col utérin;
    • traumatisme génital;
    • déséquilibre hormonal;
    • l'infection;
    • négligence de l'hygiène personnelle;

    Tous ces facteurs prennent un risque particulier à partir de 40 ans ou pendant la ménopause.

    Les psychiatres considèrent la leucoplasie comme une maladie psychosomatique, provoquée par tout un ensemble de troubles psycho-émotionnels et pouvant être corrigée en modifiant le mode de pensée. En règle générale, les femmes avec un tel diagnostic éprouvent un mécontentement constant vis-à-vis d'elles-mêmes et des actions des personnes qui les entourent. Elles sont très exigeantes et ont une profonde méfiance envers leurs proches.

    Beaucoup moins souvent, une leucoplasie de la vulve se développe dans l'enfance. Cependant, tous les facteurs ci-dessus peuvent provoquer des modifications de la membrane muqueuse de la vulve et des filles. C’est pourquoi les contrôles réguliers à cet âge jouent un rôle important et, dès les premiers signes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin.

    Les symptômes

    Parfois, la leucoplasie de la vulve est asymptomatique pendant longtemps et les femmes apprendront son développement lors d’un examen de routine ou d’un examen prophylactique par un gynécologue. La pathologie peut être détectée par hasard lorsqu'elle est vue depuis le clitoris et les petites lèvres. Sur leur membrane muqueuse apparaissent de petites taches, généralement multiples, de couleur blanchâtre. Au fil du temps, ils épaississent, grossissent, dépassent légèrement de la surface de la membrane muqueuse et acquièrent une couleur gris-blanc avec une nuance nacrée. Les foyers de la muqueuse modifiée peuvent grossir, fusionner et s'étendre sur une surface importante de la vulve. Les patients souffrent souvent de paresthésie sous forme d'engourdissement ou de fourmillements dans la zone de kératose.

    Lorsqu'elle infecte une zone de leucoplasie ou une zone sclérotique, une femme peut faire attention à l'apparition soudaine de poches et se plaindre de sécheresse, de tensions et de muqueuses de la peau dans la région génitale, intense, qui augmente la nuit ou pendant les mouvements, les rapports sexuels et les mictions. Des démangeaisons prolongées de la vulve conduisent à l'apparition de troubles psycho-émotionnels, d'épuisement du système nerveux et d'invalidité.

    Des hémorragies sous-épithéliales multiples peuvent apparaître sur les sites de leucoplasie. L'hyperkératose et le durcissement atteignent leur maximum au cours des stades avancés de la maladie. Les muqueuses cutanées deviennent rigides, pliées, de couleur perle brillante. Des télangiectasies et des hémorragies sous-épithéliales apparaissent à leur surface. Les grandes lèvres deviennent comme des coussins épaissis, les grandes lèvres ne sont presque pas définies et l'entrée du vagin se rétrécit brusquement.

    Classification de la leucoplasie

    La gravité de l'hyperkératose leucoplasique peut être:

    1. Plat. Des taches plates et blanchâtres apparaissent sur la vulve sans signe d’inflammation. Après avoir retiré le coton-tige, ils réapparaissent. Des taches peuvent être présentes dans des zones limitées de la vulve et, en cas d'évolution généralisée, elles capturent la vaste surface de la membrane muqueuse.
    2. Hypertrophique Les foyers de modification de la muqueuse ressemblent à des taches blanc-gris avec des contours clairement définis, elles s’élevent au-dessus de la surface et se confondent parfois les unes avec les autres.
    3. Verruqueuse. Les lésions sont importantes et ont l’apparence de croissances de verrues. Peut être compliqué par une ulcération, une inflammation, un gonflement et l'apparition de rougeurs, ulcères, fissures et érosions. Cette forme de leucoplasie est considérée comme une condition précancéreuse.

    Leucoplasie vulvaire et grossesse

    Dans certains cas, une leucoplasie vulvaire peut survenir pendant la grossesse. Avec l'aide d'un traitement médicamenteux opportun et correctement prescrit, il est généralement possible d'atteindre un état stable sans progression des symptômes pendant la gestation et au début du post-partum. Dans de tels cas, il est démontré que les femmes donnent naissance naturellement. En cas de sécheresse grave, d'amincissement, d'ulcérations à cicatrisation prolongée, de fissures et de foyers étendus de leucoplasie lors de l'accouchement, la césarienne est recommandée.

    Diagnostics

    Pour établir le diagnostic, il est prescrit aux types d'examen suivants:

    • prise d'histoire et examen gynécologique;
    • numération globulaire complète;
    • un frottis sur la flore de l'urètre, du vagin et du col de l'utérus;
    • Analyse PCR de la présence de papillomavirus humain avec détermination du type de virus;
    • biopsie et examen histologique;
    • examen cytologique des frottements du col utérin et du canal cervical jusqu'aux cellules atypiques;
    • vulvoscopie (simple et prolongée avec l'utilisation de colorants);
    • colposcopie;
    • aspiration du contenu de l'utérus et / ou du canal cervical, suivie d'un examen histologique du matériel;
    • immunogramme.

    Aux premiers stades de la leucoplasie vulvaire, le diagnostic différentiel de cette maladie est réalisé avec des maladies telles que:

    • neurodermatitis - les démangeaisons se manifestent également dans d'autres parties du corps, l'épithélium est épaissi, sec et épaissi, la peau est rougie, avec des papules enflammées de couleur rose-brun et présente un motif renforcé;
    • - dans cette maladie, il n’ya pas de taches de pigmentation, les démangeaisons sont légères, il n’ya pas de changements atrophiques sur les zones de peau modifiées;
    • diabète sucré - tissus de la vulve enflammés, enflés, consistance pâteuse, fortes démangeaisons;
    • lichen plan - avec cette maladie, l'éruption est papuleuse, multiple et sujette à se grouper; après l'ouverture des papules sur la peau, des zones d'atrophie ou de sclérose se forment avec la formation de modifications cicatricielles.

    Si une maladie de peau est suspectée, la consultation d'un dermatologue est recommandée.

    Quand une femme développe des troubles neuropsychiatriques, une consultation avec un psychothérapeute est désignée.

    Traitement

    Tous les patients atteints de leucoplasie vulvaire font l'objet d'une observation dynamique de suivi par un gynécologue ou un oncologue (en présence d'une lésion maligne). Pour surveiller l'état des sites de leucoplasie, des techniques d'examen telles que la cytologie et la colposcopie sont nécessairement mises en œuvre.

    La tactique de traitement de la leucoplasie vulvaire dépend du degré et de la nature des modifications de la muqueuse vulvaire et vise à éliminer les symptômes de la maladie et à empêcher la plaque de renaître. Aux premiers stades de la maladie du patient, un traitement conservateur complexe à long terme est prescrit, ce qui nécessite une surveillance médicale constante, ainsi que le contrôle de son efficacité (en fonction des résultats des tests).

    Thérapie conservatrice

    Pour le traitement conservateur de la leucoplasie vulvaire et du patient est recommandé:

    • consommation de drogue;
    • bonne hygiène;
    • suivre un régime;
    • physiothérapie.

    Traitement médicamenteux

    Pour éliminer les symptômes désagréables de la maladie sont attribués:

    • préparations locales pour éliminer l'inflammation: Baneocin, crème Elidel, onguent Beloderm, onguent Dermoveit, propionate de clobétasol, etc.
    • préparations locales pour éliminer les démangeaisons: Akriderm, pommade Sinaflan, Beloderm, Triderm, Celestoderm, crème de progestérone, etc.
    • : Tavigil, Loratadin, Clarincens, Fenkrol et autres;
    • préparations hormonales locales: crème d'estriol, crème de progestérone, onguent au propionate de testostérone, etc.
    • agents antibactériens à usage local (pour les infections secondaires): lévomikol, solution d'huile de chlorofillipta, 5% de liniment sintomitsina, bougies sintomitsine, émulsion de chlorhexidine, etc.

    Pour le renforcement général du corps et l'amélioration de l'état de la membrane muqueuse, il est recommandé de prendre des complexes de vitamines et de minéraux.

    S'il est impossible d'éliminer les démangeaisons de la vulve, des blocus novocainiques de la vulve et une piqûre aux ondes radio de l'enveloppe cutanée vulvaire sont prescrits pour un usage externe.

    En cas d'inflammation grave et d'infection secondaire, des préparations anti-inflammatoires et antibactériennes peuvent être administrées sous forme de comprimés ou d'injections. Si nécessaire, médicaments prescrits pour la correction immunitaire.

    Les patients atteints de troubles neuropsychiatriques se voient attribuer des classes de psychocorrection et d'accueil, d'antidépresseurs et de tranquillisants.

    Mesures d'hygiène

    1. Ne surchauffez pas le corps.
    2. Ne portez pas de sous-vêtements synthétiques et moulants.
    3. Évitez l'exposition au soleil.
    4. Refuse de prendre des bains chauds, des visites au sauna et au bain.
    5. Pour le lavage, n'utilisez pas de solutions antiseptiques ni de savons qui assèchent la peau, mais utilisez de l'eau bouillie avec du soda (pour ramollir) et de la décoction d'herbes (camomille, calendula, ortie, sauge).
    6. Ne pas douche.
    7. Refuser d'utiliser des tampons et des tampons synthétiques.

    Régime alimentaire

    • boire et fumer;
    • Bienvenue gras fumé, plats épicés, thé noir et café.

    Le régime quotidien devrait comprendre des légumes, des fruits, des viandes maigres, des céréales et des produits laitiers riches en vitamines (notamment la vitamine A) et en minéraux.

    Physiothérapie

    Pour effet anti-inflammatoire et désensibilisant sont affectés:

    • phonophorèse avec des médicaments;
    • modulation des rythmes cérébraux;
    • traitement par ondes radio;
    • magnétophorèse;
    • sonophorèse;
    • phorèse laser;
    • darsoval;
    • balnéothérapie;
    • irradiation laser percutanée du sang;
    • exercice thérapeutique.

    Traitement chirurgical

    La nécessité d'un traitement chirurgical est déterminée par les indicateurs des tests et l'efficacité du traitement conservateur. Pour éliminer les lésions de leucoplasie, elles peuvent être utilisées:

    • excision de la leucératose de la vulve avec un scalpel ou un couteau radio;
    • élimination des foyers de leucératose par cryodestruction;
    • élimination des foyers de leucératose par ablation au laser;
    • extirpation de la vulve (réalisée avec des signes de dégénérescence en cancer).

    En cas de dégénérescence tumorale chez un patient cancéreux après une intervention chirurgicale, des cours de radiothérapie sont prescrits.

    Prévention

    La prévention de la leucoplasie implique des examens préventifs réguliers et un traitement rapide des maladies inflammatoires, des perturbations hormonales et des troubles métaboliques.

    Quel médecin contacter?

    Aux premiers signes de leucoplasie de la vulve devrait consulter un gynécologue. Si nécessaire, le médecin peut recommander de consulter un dermatologue, un endocrinologue, un psychothérapeute et un oncologue.

    Plus D'Articles Sur Les Types D'Acné