Une grosseur ou une croissance sur le scrotum, un corps étranger dur dans les testicules, de gros boutons, une petite éruption sur les organes génitaux de l'homme peuvent causer un inconfort physique et psychologique chez l'homme. Causes du néoplasme sur le scrotum - inflammation infectieuse, traumatisme mécanique des organes génitaux, genèse congénitale. Souvent, une croûte sur un scrotum est une maladie répandue - un kyste de la graine (aussi appelé spermatocèle).

Spermatocèle

La spermatocèle est un développement de l'épididyme ou du testicule de la cavité (boule), qui est ensuite rempli d'un liquide clair ou jaunâtre. La maladie des spermatocèles est souvent détectée chez les garçons âgés de 6 à 15 ans et chez les hommes de plus de 40 ans, ce qui est associé aux modifications de l'activité fer-fer qui se produisent dans le corps au cours de ces périodes. La formation de kystes congénitaux est due au fait qu’au cours du processus de formation de l’organe reproducteur de l’embryon, des vides non communicants demeurent dans les canaux, lesquels sont ensuite remplis de rudiments embryonnaires. La composition de ce liquide ne contient pas d'impuretés de sperme, sa couleur est donc jaune clair. Le contenu d'un kyste acquis dans l'appendice a des impuretés d'éjaculat, des fragments d'épithélium, des leucocytes, ce qui explique sa consistance épaisse et sa teinte laiteuse. Les causes de la spermatocèle acquise sont des maladies de la prostate, des épididymes, des traumatismes génitaux.

Symptômes de spermatocèle

Au stade initial, le développement de la spermatocèle est asymptomatique et n'affecte pas la fonction érectile et reproductive. Au bout d'un moment, un petit tubercule solide se développe au-dessus du testicule. En état de négligence, il atteint une taille importante, il existe un syndrome douloureux, en particulier lors de mouvements corporels actifs ou lors de relations sexuelles. La sensibilité du scrotum est réduite, dans les testicules sentir le sentiment de "vatnost". N'amenez pas la maladie dans un tel état - elle est lourde de complications graves.

Traitement spermatocèle

Aux premiers stades de la maladie, il suffit que le patient soit examiné périodiquement par un médecin. Il est probable que la pathologie disparaîtra avec le temps sans traitement. Si la grosseur change de diamètre, si un œdème apparaît sur le testicule droit ou gauche, si le patient ressent mal ou ressent une douleur intense, un traitement thérapeutique urgent est indiqué au patient. De telles options de traitement sont possibles:

  • Traitement médicamenteux basé sur la prise de médicaments anti-inflammatoires, antibactériens et anesthésiques.
  • Enlèvement d'un kyste de la manière chirurgicale traditionnelle.
  • Méthode microchirurgicale (spermatocélectomie) - grattage des tissus du kyste de la graine.
Retour à la table des matières

Autres causes de balles dans le scrotum

Un testicule masculin peut être une manifestation d'autres désordres dans le corps. Les causes sont diverses pathologies telles que l'oncologie, la maladie des canaux lymphatiques, l'hydropisie, la hernie, la varicocèle, l'hématocèle. Souvent, le bulbe sous-cutané est blanc ou rouge, il existe de nombreuses furoncles, des papules compactes ou molles, causées par des maladies vénériennes, des champignons ou des réactions allergiques. Parfois, une éruption du scrotum est à l'origine d'un manquement élémentaire au respect de l'hygiène personnelle.

Vénérienne, virale

Certains néoplasmes des organes génitaux chez l’homme ressemblent à une éruption de boutons à contenu aqueux, à des excroissances coniques, à des ulcères purulents, qui peuvent ensuite se recouvrir d’une croûte. Très probablement, ce sont des signes de maladies vénériennes de l'herpès génital, du virus du papillome humain, de la syphilis. Ces infections, qui affectent les organes internes d'une personne, sont extrêmement dangereuses, entraînent des complications et nécessitent une intervention urgente.

Infections fongiques

De petites colonies d'acné rouge sur la peau du scrotum peuvent apparaître en raison d'une infection fongique. Ce type de pathologie s'accompagne d'une forte sensation de brûlure à l'aine ou sur la peau des organes génitaux. Possible inconfort douloureux en urinant. Les maladies fongiques des organes génitaux peuvent devenir chroniques et redevenir des exacerbations périodiques.

Réaction allergique, dermatite

Les sous-vêtements synthétiques, les détergents ou les préservatifs en latex peuvent provoquer des éruptions sur les parties génitales sous la forme de petits boutons rouges ou de cloques qui se détachent en plaques ou qui démangent. Ce sont des signes d'un phénomène commun - les allergies de contact - qui peuvent être éliminés en excluant les allergènes de la vie quotidienne.

Problèmes d'hygiène

En négligeant les procédures d'hygiène, les hommes courent le risque que des bactéries de types divers puissent pénétrer à travers les follicules et provoquer des processus inflammatoires à la surface du scrotum. De telles éruptions ont parfois un caractère purulent. Trop d'hygiène ne vaut pas non plus la peine. Pereushennaya de l'utilisation fréquente de détergents, la peau s'écaille et devient facilement vulnérable à la pénétration de microbes.

Inflammation de la glande sébacée

De petites boules blanches sur la peau du scrotum peuvent être un signe d'inflammation de la glande sébacée et de son blocage. Souvent, ces changements sont caractéristiques des adolescents en période de changements hormonaux. Ce processus est dangereux car de nombreuses bactéries pathogènes peuvent se développer dans le fluide secret. Parfois, ces bosses sont capables de se transformer en tumeurs cancéreuses.

Maladies

Une bosse sur le scrotum est souvent la conséquence de diverses maladies, à savoir:

  • Oncologie. Une tumeur dans un œuf peut être bénigne ou maligne. Un processus se manifeste par des sensations douloureuses à l'aine, une lourdeur et un gonflement du scrotum.
  • La lymphadénite est une maladie qui affecte les tissus des conduits lymphatiques du scrotum. La formation de billes sur les testicules contribue dans ce cas au processus inflammatoire dans les ganglions lymphatiques et les vaisseaux. En cas d'infection, des complications (cellulite) peuvent se développer.
  • Dropsy dans la coquille du testicule (autre nom - hydrocèle). Principalement trouvé chez les garçons en raison de troubles embryologiques. Les adultes souffrent d’hydropisie due à des infections dues à la gonorrhée, à l’épididymite, à la tuberculose, à un traumatisme génital ou après une intervention chirurgicale sur les organes urinaires.
  • Hématocèle - boules sanglantes qui se forment à la suite d'une lésion du vaisseau sanguin causée par une lésion des testicules.
  • Varicocèle - débordement de vaisseaux sanguins dans les testicules, souvent sous forme de motte sur le testicule gauche, en raison d'un dysfonctionnement des valves régulant le mouvement du sang.
  • Une hernie inguinale est une bosse sur le scrotum des tissus de l'intestin grêle, qui pénètrent dans la cavité musculaire en raison d'une toux prolongée, d'un effort excessif lors de la levée de poids ou d'une faiblesse musculaire physiologique.

Diagnostic et traitement

Les experts conseillent aux hommes au moins une fois par mois de procéder à un examen des organes génitaux afin de détecter la formation de structures inhabituelles dans le scrotum.

Il est facile de procéder à un examen indépendant des organes génitaux, sans l'aide d'un spécialiste. Normalement, les testicules sont situés à gauche au-dessus de la droite, pas assez fermes au toucher, avec une surface lisse et lisse sans excroissances ni boules. S'il y a des doutes sur la santé des organes génitaux, pour poser le diagnostic, il faudra passer des tests sanguins, du sperme, de l'urine. En cas de suspicion de problèmes graves, le médecin consultera une échographie du scrotum, une translation (diaphanoscopie), une imagerie par résonance magnétique, une histologie.

Sur la base des résultats de l'examen, un traitement efficace est sélectionné. Dans la plupart des cas, le traitement des cônes sur le scrotum consiste à prendre un complexe de médicaments selon un régime spécial, peint par un médecin. Certains types de pathologies sont traités exclusivement par chirurgie. Si un cancer est diagnostiqué dans les testicules, un traitement complexe est appliqué, qui comprend les médicaments, la chirurgie, la physiothérapie et la chimiothérapie.

Boules dans le scrotum

Contenu de l'article

  • Boules dans le scrotum
  • Comment traiter la varicocèle
  • Comment traiter la cryptorchidie

Varices, hydropisie et kyste

Très souvent, les hommes confondent les varices du cordon spermatique avec un joint solide. Dans la partie supérieure gauche du testicule, un gonflement apparaît, ce qui provoque une pression élevée, ce qui provoque l'expansion de la veine. Habituellement, ce gonflement diminue fortement ou disparaît complètement lorsque la position horizontale est prise. Les balles dans le scrotum apparaissent également en raison de l'accumulation de fluide dans celui-ci. Ces formations solides sont considérées comme inoffensives, mais elles doivent être montrées au médecin, car une tumeur peut être cachée sous elles.

On diagnostique l’hydropisie testiculaire en pompant le liquide de la balle résultante, qui est envoyé au test.

De plus, les formations en forme de balle dans le scrotum peuvent provoquer un kyste du cordon spermatique, plus petit que l’hydropisie (diamètre inférieur à 11-12 mm) et qui se déplace facilement lorsqu’il est pressé. Le traitement d'un tel kyste n'est pas obligatoire. Toutefois, le médecin peut, si vous le souhaitez, presser la formation à l'aide de l'aspiration par aspiration d'un liquide contenant du sperme mort.

Hernie inguinale

Le plus souvent, la présence de balles dans le scrotum est associée à une hernie inguinale, un tissu ayant pénétré dans le scrotum par un passage interne non fermé à la naissance, qui reste ouvert dans environ 20% des cas. Une telle hernie est généralement observée après la levée de gros poids, des vomissements, des exercices ou une constipation persistante, ce qui augmente la pression dans la cavité abdominale et pousse littéralement les tissus dans diverses ouvertures à l'intérieur de différentes parties du corps.

Les organes de la hernie inguinale sont les plus sensibles, situés à proximité immédiate de la cavité abdominale et du scrotum.

Une hernie inguinale du scrotum est généralement un globule indolore ou un épaississement d'une partie de l'intestin qui disparaît lorsqu'il est pressé et en position horizontale. Pour une hernie facile et auto-guérissante, les médecins ne prescrivent pas de mesures urgentes pour l'éliminer, alors que dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire. La cause de l'opération est la violation de la partie glissée de l'intestin par les bords du trou ouvert, ce qui peut entraîner une altération de la circulation sanguine dans l'intestin et une gangrène intestinale ultérieure. Si vous ressentez une douleur à l'aine, apparaissant après un effort physique et disparaissant après sa fin, vous devez contacter votre urologue pour un examen préventif.

Que faire s'il y a un wen sur le scrotum

Certains hommes ont de petites formations sur les organes génitaux appelées lipomes ou adhésifs. Ce phénomène n’est pas rare, mais il peut donner au propriétaire de nombreux problèmes d’esthétique. Les sorcières sur le scrotum ne mettent pas la vie en danger et ne se transmettent pas pendant les rapports sexuels. La plus grande nuisance de leur part est l'inconfort esthétique, à moins, bien sûr, que l'homme choisi et essayé de presser l'éducation. Souvent, de telles tentatives d'auto-délivrance d'un défaut sont lourdes d'inflammation et d'autres problèmes. Par conséquent, il est utile d’en apprendre davantage sur la nature de telles formations afin d’éviter des conséquences désagréables.

Wen - c'est quoi?

En fait, lorsque des formations bénignes sont formées à partir de tissu lipidique, elles sont également appelées lipomes. Habituellement, de telles tumeurs se forment sous la couche de peau, mais elles germent parfois en profondeur. Wen comme les pois, avec la pression, rouler librement sous la peau, et au toucher ont une texture souple. Le type de lipomes se développant sur les testicules est souvent appelé athérome.

Sur les testicules sont des kystes graisseux - sacs avec un contenu graisseux. Ils sont composés de tissu de fer huileux, de cellules épithéliales et de sébum.

Causes de Wen selon leurs variétés

Les athéromes scrotaux se développent souvent sous la forme de granules de Fordyce, qui sont des pois blanc-jaune ne dépassant pas 5 mm de diamètre. Ce sont des glandes sébacées élargies ou des kystes de nature séborrhéique. Tout le monde à la naissance a déjà des structures de fer huileuses à structure irrégulière. Lorsque survient la période de maturité active, il y a augmentation de cette glande «irrégulière» et augmentation des sécrétions sébacées sécrétées par celle-ci, qui s'accumulent dans les tissus du canal obstrué.

Si la formation de graisse sur le scrotum se développe sous la forme d'un lipome sphérique, sa taille peut atteindre environ 5 à 30 mm. Une telle anomalie est due à une anomalie de nature métabolique, due à des perturbations des processus métaboliques des enzymes protéiques. Parfois, de telles formations se développent à la suite de dépôts de scories, qui résultent de perturbations de l'activité du système endocrinien ou gastro-intestinal. En général, le mécanisme de formation de Wen est causé par le blocage des canaux d'avoine-fer, à la suite de quoi le sébum n'est pas amené à la surface, mais s'accumule à l'intérieur.

Une importance importante dans la formation de Wen est donnée aux déséquilibres hormonaux et à la transpiration excessive. L'athérome peut également survenir à la suite de facteurs traumatiques, lors de lésions cutanées, d'inflammations ou de ruptures grasse-fer. En outre, les athéromes sur les testicules sont souvent formés à la suite d'acné, d'un régime alimentaire inadéquat, d'un mode de vie hypodynamique, etc.

En général, le scrotal est recouvert d’une fine pellicule qui empêche le contenu de sortir. Parfois, un wen a une issue, puis une petite quantité de masse jaunâtre en sortira systématiquement. Ces ailes sont considérées comme dangereuses et ont subi une suppuration.

Quels sont les wen sur les organes génitaux masculins

Remarquer un athérome sur les testicules est facile. Ces tumeurs sont facilement détectables avec un examen standard. Le scrotum est considéré comme un lieu de prédilection pour la formation de Wen. Une manifestation caractéristique de l'athérome sur les testicules est son apparence, ressemblant à un petit pois, qui roule facilement sous une couche de peau. Habituellement, ces formations ne présentent pas de symptômes douloureux. Cependant, le lipome commence à produire un inconfort douloureux lorsque le processus inflammatoire ou suppuratif se joint, ainsi que la croissance de la formation.

Parfois, la zone de l’athérome est gênée par des blessures ou des frottements contre les vêtements. Si vous trouvez quelque chose de semblable à un wen sur les testicules, vous devez consulter un dermatologue qualifié afin de déterminer si cette tumeur est vraiment un wen sans danger. Les signes avant-coureurs sont:

  1. L'augmentation rapide de la taille de l'athérome;
  2. Douleur dans le domaine de l'éducation;
  3. Gêne à l'aine lors de la marche, due à l'irritation de l'éducation due aux frictions sur les vêtements;
  4. Anomalies soudaines dans la région génitale ou pendant la miction.

N'importe lequel de ces signes devrait alerter l'homme et lui faire rendre visite au médecin.

Façons de résoudre le problème

Il est possible de se débarrasser de l'athérome uniquement de manière opératoire, ce qui est considéré comme le plus efficace et permet d'éliminer finalement le défaut. L'élimination chirurgicale peut être réalisée de plusieurs manières: par liposuccion ou par ablation chirurgicale traditionnelle.

La liposuccion consiste à pré-sucer tout le contenu du wen. Cette technique ne garantit pas que le wen ne se forme pas au même endroit, car seul le remplissage est éliminé et la capsule elle-même reste. La pratique montre qu'après cette élimination, l'athérome apparaît avec le temps.

Élimination possible et rapide de l'athérome, impliquant l'élimination de tout le contenu ainsi que de l'enveloppe de la capsule. La procédure a une légère douleur, elle est donc réalisée en utilisant une analgésie par anesthésie de nature locale. Cette technique est aujourd'hui considérée comme la plus efficace et la plus importante, sans rechute. Après le retrait, le contenu est envoyé pour un diagnostic histologique obligatoire afin d'éviter toute possibilité de malignité.

Cela se produit si un athérome à développement long forme une clôture protectrice autour de lui. En conséquence, les microorganismes pathogènes se multiplient activement et les anticorps immunitaires ne peuvent pas atteindre le foyer pathologique protégé. En cas de besoin, un diagnostic par ultrasons et d’autres procédures sont attribués à l’homme. Si un wen est trouvé sur les testicules, il est absolument inacceptable de le percer, d'essayer de le faire sortir et d'effectuer d'autres manipulations traumatiques, car de telles étapes peuvent provoquer une inflammation.

Méthodes folkloriques

Il existe de nombreuses recommandations populaires pour le traitement des lipomes dans la zone intime. Les guérisseurs folkloriques recommandent d'appliquer la feuille de Kalanchoe ou le pied de biche sur le scrotum, de le lubrifier avec de la graisse d'agneau ou de faire des compresses avec de l'ail. Mais les experts ne recommandent pas de mener des actions indépendantes concernant l'athérome. Il est préférable de contacter un spécialiste dans le domaine de la dermatologie et uniquement sur ses recommandations pour effectuer le traitement nécessaire, si nécessaire. Bien que le traitement implique généralement l’élimination classique de l’athérome de petite taille, il est possible de supprimer l’éducation sans intervention invasive.

Ecaille sur le scrotum: causes, traitement du lipome

Bien souvent, les représentants du sexe masculin âgés de 15 à 40 ans sont confrontés au problème de la formation de nodules pathologiques sur les testicules et le scrotum. Certains d'entre eux sont considérés comme totalement inoffensifs et ne nécessitent pas de traitement spécial. D'autres peuvent déclencher le développement du processus inflammatoire et diverses complications.

Types de néoplasme scrotal

Les types de tumeurs suivants peuvent se former sous la peau du scrotum:

Lipome sur les testicules

Un wen ou un lipome peut se former sur n’importe quelle partie du corps, y compris le scrotum chez l’homme. L'éducation est une tumeur bénigne entièrement constituée de tissu adipeux. La présence de Wen n'interfère en aucune manière avec le fonctionnement complet du système de reproduction et ne menace pas la santé des hommes. Le problème principal ne réside que dans le défaut esthétique, qui interfère franchement avec certains membres du mâle à vivre, causant beaucoup de complexes.

Cependant, malgré son innocuité, les boules blanches sur le scrotum peuvent encore devenir enflammées. Cela se produit dans le cas d'une tentative d'auto-élimination des lipomes à la maison en réduisant l'acné bénigne dans la zone intime. Aux premiers signes d'un processus inflammatoire naissant, un expert devrait être sollicité de toute urgence, sinon la tumeur pourrait se transformer en une croissance cancéreuse.

Dans la très grande majorité des cas, les œufs de wen sur hommes apparaissent sous forme de pastilles de type Fordice au pluriel. De nombreux lipomes dont le diamètre ne dépasse pas 5 mm ont une forme arrondie et ressemblent en apparence à des boules hypodermiques de couleur blanc-jaune.

L’apparition de wen sur les œufs peut être déclenchée par les facteurs suivants:

  • Prédisposition héréditaire au développement de lipomes sur les testicules, présente chez les hommes dans les générations précédentes;
  • production excessive de sébum, ce qui provoque le blocage des pores et la graisse s'accumule progressivement sous la peau du scrotum;
  • perturbation du métabolisme des substances hormonales, entraînant la formation active de tissu adipeux dans certaines parties des testicules;
  • abstinence sexuelle ou, au contraire, vie sexuelle trop active;
  • les pathologies des glandes endocrines qui régulent le développement du tissu scrotal;
  • changements pathologiques dans le travail des organes du tube digestif causés par la déficience de certaines enzymes impliquées dans la dégradation des acides gras;
  • mode de vie sédentaire, entraînant une diminution de la circulation sanguine dans les organes pelviens;
  • excès ou manque d'hormones sexuelles;
  • affaiblir le système de défense du corps;
  • mauvaises habitudes: toxicomanie, tabagisme, alcoolisme;
  • troubles métaboliques associés à une mauvaise absorption des graisses complexes et simples;
  • stress fréquent et nervosité accrue.

Ce ne sont que les principales raisons qui affectent l'accumulation de cellules adipeuses dans le scrotum chez l'homme. En fait, il existe de nombreux facteurs de ce type, et tous ne sont pas encore pleinement établis.

Athérome sur le scrotum

C'est un kyste de l'épiderme, c'est-à-dire la couche externe de la peau. Par conséquent, cette tumeur est aussi appelée kyste épidermique. L'athérome est formé à la suite du blocage du canal des glandes sébacées. Les paramètres de compactage peuvent varier de quelques millimètres à la taille d'un gros raisin. Le kyste épidermique est plus dense au toucher qu'un wen. De plus, il est moins mobile. Au repos, la tumeur est absolument indolore et sa couleur correspond à la teinte du contenu de la capsule.

À y regarder de plus près, on peut voir un point noir au centre de la croissance. C'est le canal de la glande obstrué. Contrairement à wen, l'athérome se caractérise par de fréquentes suppurations et inflammations.

Milium chez les hommes

Ce sont de petits nodules blancs sur le scrotum ou le pénis masculin. Le plus souvent, de tels néoplasmes sont représentés en une pluralité et sont une sorte de capsules sous-cutanées remplies de sébum ou de kératine. En règle générale, la taille de ces éruptions ne dépasse pas les paramètres d'une tête d'épingle.

Souvent, les hommes, remarquant de telles balles sur les parties génitales, s'affolent en les considérant comme des signes d'une maladie vénérienne. Et si leurs autres moitiés en sont également convaincues, un scandale familial ne peut être évité. Oui, et le côté esthétique de la question joue également un rôle important. Certains hommes apportent ce phénomène à une dépression nerveuse et même à une dépression prolongée.

En plus de ces principaux types de néoplasmes, des éruptions aussi sûres que les papillomes, les taupes, etc. peuvent se produire dans la zone scrotale.

Traitement de Wen sur le scrotum

Lorsqu'ils sont détectés sur le pénis, les testicules, le scrotum ou le pubis de ce type d'éruption ne devraient pas paniquer ni pénétrer dans votre corps. Tout cela est traité avec succès. La première chose à faire est de consulter un médecin (chirurgien, dermatologue ou urologue). Après les examens effectués, le spécialiste établira un diagnostic précis et conduira le traitement approprié.

Tout d'abord, il devra éliminer le risque de développer des verrues génitales et d'autres maladies sexuellement transmissibles. En outre, le médecin doit s'assurer que la tumeur semble bénigne.

Dans tous les cas, au moment de contacter la clinique, vous évitez des complications éventuelles et d’autres conséquences graves. Une visite chez le médecin ne doit pas être différée dans les circonstances suivantes:

  • Il y avait un gonflement et une rougeur des tissus;
  • les néoplasmes provoquent des douleurs et des malaises;
  • la bosse sur le scrotum commence à prendre de l'ampleur;
  • avoir de la difficulté à contacter ou à uriner.

N'espérez pas que le Wen se résoudra lui-même, cela n'arrivera jamais. Il n’existe pas non plus de traitement médicamenteux contre les lipomes. Le patient n’a donc que la possibilité de retirer chirurgicalement la tumeur. Lors de la suppuration de l'athérome, le médecin prescrit des anti-inflammatoires, car il est impossible d'exciser la tumeur enflammée avec un scalpel.

Méthodes d'intervention chirurgicales

La chirurgie pour enlever le wen sur le scrotum peut être réalisée des manières suivantes:

  • Liposuccion C'est l'une des méthodes utilisées activement en chirurgie plastique. Avec elle, vous pouvez obtenir un effet thérapeutique maximal avec un traumatisme minimal des organes génitaux. Le chirurgien coupe la peau dans la zone touchée du scrotum, après quoi un dispositif spécial effectue le pompage du tissu adipeux qui a formé une tumeur bénigne. À la fin de l'opération, des coutures cosmétiques sont appliquées sur la plaie.
  • Chirurgie au laser. La méthode est utilisée pour l'excision de formations cutanées de nature bénigne. C'est un moyen assez efficace, puisque le lipome est complètement supprimé avec le contenu entier. En outre, l'opération est totalement exempte de sang, car au cours de la procédure, les petits vaisseaux sanguins sont arrêtés par un laser qui peut également désinfecter la zone touchée. De ce fait, le risque d'infection de la plaie est considérablement réduit. Après la chirurgie, la peau récupère rapidement sans laisser de traces.
  • Opération traditionnelle. Cette méthode de retrait du wen de la couche génitale sous-cutanée est classique. Un médecin au scalpel fait une incision, après quoi le wen est retiré de la couche scrotale sous-cutanée à l'aide d'un instrument médical spécial. Ensuite, des points de suture standard sont appliqués pour accélérer le processus de cicatrisation. L'inconvénient de cette méthode est que l'incision dans le scrotum est plus large. Cela permet à l'infection bactérienne de pénétrer à l'intérieur et de provoquer une inflammation. En outre, la période de rééducation lors de l’utilisation de la chirurgie traditionnelle est fortement augmentée

Pour tous les types de chirurgie, une anesthésie générale ou locale est utilisée. Afin d’obtenir un effet thérapeutique durable et d’empêcher la réapparition de la maladie, il est très important d’établir avec précision la cause première de la pathologie. Sinon, il y a un risque de récurrence.

Complications possibles

Lorsqu'un wen sur le scrotum ou les organes génitaux apparaît, vous ne devez pas déclencher immédiatement l'alarme et causer la panique. Cette tumeur bénigne n'est pas du tout dangereuse et n'affecte pas le travail du système urinaire de l'homme. Cependant, vous devez absolument faire attention au lipome si les symptômes suivants apparaissent:

  • Syndrome de douleur Une tumeur bénigne ne provoque pas de douleur et l'inconfort ne peut survenir qu'avec une pression forte. Mais si le wen a commencé à vous gêner, cela peut indiquer le début du processus inflammatoire qui se développe dans les tissus épidermiques de la région génitale.
  • Croissance intensive. Le tissu adipeux formant le lipome ne peut pas remplir instantanément la capsule, qui est la coquille de la perle. Si vous remarquez soudainement que l'induration sur les testicules, qui avait été précédemment diagnostiquée par un dermatologue comme un lipome, a commencé à augmenter rapidement, ceci devrait être une raison pour un accès rapide à un médecin. Il est probable que les tissus des néoplasmes aient été exposés à certains facteurs négatifs, à la suite desquels une dégénérescence graisseuse en tumeur maligne a commencé.
  • Douleur dans les œufs pendant le mouvement. Un tel symptôme peut indiquer que le lipome est situé près des organes reproducteurs internes, constamment en contact avec eux pendant la marche. Par la suite, cette circonstance peut déclencher l'apparition d'une dystrophie du testicule ou d'une inflammation.
  • Divers dysfonctionnements du système reproducteur. L’apparition de problèmes dans le fonctionnement des organes du système urogénital indique que le wen a atteint une taille critique, ce qui explique la fixation de l’urètre ou des organes responsables de la puissance ainsi que la circulation du sang dans les vaisseaux poreux, le cordon spermatique et les testicules.

Chacun de ces symptômes est une complication en développement causée par la présence d'un lipome dans le scrotum. Dans ce cas, il est obligatoire de subir un examen médical complet de la région génitale et, si nécessaire, de l'opération.

Mesures préventives

Pour éviter l'apparition de néoplasmes bénins dans le scrotum, il est nécessaire de suivre un certain nombre de recommandations simples.

Chaque homme doit observer quotidiennement les règles suivantes:

  • Activité physique Exercice régulier, squats quotidiens, jogging, cyclisme, marche intensive - tout cela contribue à améliorer la circulation sanguine dans les organes pelviens. En conséquence, les processus métaboliques dans la zone intime sont beaucoup plus rapides, la sortie du sang et le flux lymphatique se normalisent, ce qui empêche la formation de tissu adipeux en excès et empêche le développement de la stagnation.
  • Maintenir un mode de vie sain. Le sport et le rejet complet des mauvaises habitudes permettront à l’homme de préserver la santé de tout l’organisme en général et des organes génitaux en particulier. L'abus d'alcool et le tabagisme entraînent une perturbation des processus métaboliques, ce qui entraîne une mauvaise absorption des graisses qui pénètrent dans le corps ainsi que des aliments. Les cellules adipeuses s'accumulent sous la peau, formant des tumeurs bénignes, y compris les testicules.
  • L'hygiène Le respect régulier des règles d'hygiène intime contribue au nettoyage rapide des pores de la peau du scrotum, même en cas de production excessive de graisse par les glandes sébacées, ce qui évitera leur blocage.
  • Régime équilibré. Le menu de chaque homme devrait inclure des substances biologiquement utiles, y compris la quantité nécessaire d'acides aminés, de minéraux, de vitamines et d'autres éléments utiles impliqués dans les processus métaboliques. Cela éliminera la possibilité d'accumulation de tissu adipeux dans le scrotum.
  • En outre, il est recommandé de se soumettre à un bilan de santé annuel avec un dermatologue et un urologue afin de détecter les modifications possibles des organes du système urogénital et de fournir un traitement de haute qualité.

N'essayez pas de vous débarrasser vous-même du wen sur les testicules. Vos actions irréfléchies peuvent entraîner de graves complications, le développement du processus inflammatoire et même le cancer. Si la tumeur vous gêne et vous dérange, contactez la clinique où vous serez retiré rapidement et en toute sécurité.

La balle dans le testicule chez les hommes - qu'est-ce que cela pourrait signifier?

Dans la zone de la zone intime chez les hommes peuvent apparaître une variété de changements. Celles-ci comprennent divers types d’éducation, à la fois à la surface de la peau et dans des structures plus profondes. Parfois, la cause de l'anxiété est une petite balle dans le testicule. Parfois, les craintes ne sont pas sans fondement, dans d’autres cas, ces phoques ne constituent pas un danger grave, même s’ils nécessitent des mesures pour les éliminer.

Les raisons possibles de la formation de tels phénomènes incluent:

  1. kyste;
  2. le cancer;
  3. orchite, épididymite;
  4. la lymphadénite;
  5. conséquence du processus herniaire;
  6. hématocèle;
  7. varicocèle;
  8. hydrocèle.

Malgré le fait que dans la très grande majorité des cas, les masses dans les testicules sont bénignes, il est nécessaire de prendre des mesures rapides pour les éliminer. De plus, toute forme d’auto-traitement dans ce cas est complètement exclue.

Varicocèle

Ce phénomène est une varices du cordon spermatique et du testicule. En même temps, une balle peut être détectée dans le scrotum, généralement sur le côté gauche. Cependant, dans le testicule approprié, de tels processus sont tout à fait possibles. Cette pathologie est inconfortable pour l'homme et peut être à l'origine de la stérilité dans le futur, bien qu'elle ne cause pas de dommages importants à la santé.

Cette maladie est caractérisée par la présence d'un syndrome douloureux dont l'intensité augmente avec tout type de tension. Étant donné que les testicules sont un organe apparié, le processus peut être unilatéral ou bilatéral. Donc, si elle est localisée uniquement dans la moitié gauche, une balle peut être trouvée dans le testicule gauche, si la varicocèle est bilatérale, les symptômes seront également visibles d'un côté ou de l'autre.

Même si la pathologie ne dérange pas trop l'homme, il est préférable de l'éliminer immédiatement, jusqu'à ce que cela entraîne des conséquences indésirables. Vous pouvez supprimer la varicocèle avec une opération. Actuellement, il existe des méthodes d'intervention chirurgicale qui minimisent les effets et les risques postopératoires.

Le processus inflammatoire dans le testicule et l'épididyme

Ces processus s'appellent orchite et épididymite. Malgré la différence de nom, il s’agit presque d’un seul processus. L'épididymite est une inflammation qui se développe dans l'épididyme. Il n'est pas toujours possible de le localiser et de l'éliminer à temps, il passe donc rapidement au testicule, qui est déjà diagnostiqué comme une orchite. Ces deux maladies provoquent une douleur dans le testicule, ainsi que des modifications visibles de celui-ci. Comme la varicocèle, ce processus peut se développer dans un ou deux testicules à la fois. Par conséquent, le principe détermine les symptômes. Si l'inflammation se produit du côté droit, alors vous pouvez trouver la balle dans le testicule correct, et avec elle un certain nombre d'autres symptômes.

Pour la plupart, le tableau symptomatique de l’épididymite et de l’orchite se concentre sur divers types de douleur à l’aine. En outre, il existe d'autres signes apparentés, dont la gravité dépend de la forme de la maladie. Comme dans la plupart des autres cas, lors de l'évolution aiguë de l'orchite et de l'épididymite, tous les symptômes sont prononcés, la douleur est aiguë, ressentie même au repos. La température corporelle peut augmenter, des signes d'intoxication apparaissent et une faiblesse générale. Chronique, au contraire, est lente, douleur modérée, inconfort mineur. Cependant, ces signes sont de nature quasi permanente, exacerbés de temps en temps. En résumé, les symptômes de ces processus inflammatoires peuvent être représentés comme suit:

  • douleur pendant l'éjaculation, toute charge;
  • impuretés du sang dans le sperme;
  • violation de la fonction sexuelle - une érection peut disparaître pendant les rapports sexuels;
  • compactage, balle dure dans le testicule;
  • gonflement.

Il est presque impossible d'ignorer la forme aiguë d'inflammation, car les douleurs dans ce cas sont assez graves. Ils peuvent avoir une projection dans la région lombaire et, avec toute forme de stress (même en marchant normalement), ils deviennent encore plus forts. Effectuer les actions habituelles dans de telles conditions est très difficile. Même la tension minimale procure un inconfort, l'activité sexuelle est complètement réduite à néant.

En outre, il convient de noter que l’épididymite et l’orchite ne se produisent pas spontanément, en tant que processus inflammatoire unique. Dans l'immense majorité des cas, ils agissent comme des complications d'autres maladies. À cet égard, lors de l'identification de ces maladies, il est nécessaire d'examiner attentivement toute la zone du système urogénital afin de détecter les infections latentes et latentes. Si elles se présentent, le traitement inclura les moyens correspondant à la liste complète des maladies. L'inflammation dans les testicules et les appendices est supprimée avec des antibiotiques. Pour les formes aiguës, des analgésiques sont également prescrits pour soulager l’état du patient.

Tumeur maligne

Pour une raison quelconque, la balle formée dans le testicule des hommes, vous devriez consulter un médecin et subir un examen complet de l'organe affecté. Dans certains cas, des soins médicaux rapides aident à éviter un grand nombre de problèmes, y compris irréversibles. Les tentatives de se débarrasser de la compaction par elles-mêmes, en particulier avec l'utilisation de méthodes associées à la violation de l'intégrité des tissus, entraînent souvent les conséquences les plus graves.

Il n'est pas nécessaire d'exclure la probabilité de développer une tumeur maligne, bien que ce type de pathologie ne représente pas plus de 20% de tous les cas associés à la formation d'un sceau dans le testicule. Habituellement, le processus oncologique au début est asymptomatique. Le compactage peut également être détecté par autodiagnostic, en palpant les testicules, en levant alternativement les jambes droite et gauche. Si la maladie est passée à un stade avancé, avec l'induration, d'autres symptômes liés à l'organisme dans son ensemble apparaîtront. Ceux-ci incluent des symptômes tels que la douleur dans l'organe affecté, la pâleur de la peau, une faible fièvre, une perte d'appétit et une faiblesse générale. Dans ce cas, le traitement est prescrit individuellement, son efficacité dépend de nombreux facteurs.

Boules blanches sur le scrotum

Quelle est la raison pour laquelle les wenders sont formés sur le scrotum?

Wen, qui apparaît dans le scrotum, est une formation bénigne constituée de tissu adipeux, d'où son nom. Un lipome se développe sous la peau, a souvent l'apparence d'un pois, n'est pas trop dur au toucher et peut légèrement se déplacer lorsqu'il est pressé. Sur le scrotum, en règle générale, ne vous inquiétez pas, mais seulement s’ils ne commencent pas à grandir ou à s’infecter. La formation d'un wen n'est en aucun cas liée au surpoids, même avec une perte de poids, leur taille ne diminue pas, mais continue à accumuler des graisses.

Qu'est-ce qu'un wen?

Dans la région du scrotum, un homme est capable de détecter lui-même les ailes. C'est une tumeur, qui peut être de taille différente, elle est clairement visible même à travers la peau. Se compose de tissu conjonctif et de masse grasse, recouvert d'une capsule. À l'état normal, il ne provoque aucune douleur, mais il peut s'infecter et former un processus inflammatoire.

Les causes de la formation de lipomes sur le scrotum peuvent être de différentes circonstances, souvent sans aucun lien avec les troubles de l’immunité, les infections inflammatoires, le surpoids.

Les raisons exactes n'ont pas encore été élucidées, mais le plus souvent, elles se forment lorsque les glandes sébacées sont bloquées, lorsque le corps lui-même est en train de scories. Les lipomes sont causés par de telles raisons:

  • mode de vie sédentaire;
  • absence de régime quotidien;
  • une nutrition médiocre et inadéquate, qui entraîne une motilité réduite du tractus gastro-intestinal.

Manifestation externe et traitement subséquent

La graisse sur le scrotum est généralement bien visible, avec un examen externe, un néoplasme situé directement sous la peau sous la forme d'une petite boule. Le scrotum est l’un des endroits où le wen est le plus souvent formé. Lorsque les lipomes commencent à s'infecter, ils provoquent une douleur intense, la région qui l'entoure devient enflammée. Dans ce cas, les masses pénètrent dans le tissu sous-cutané, provoquant une inflammation générale. Une telle manifestation doit être traitée immédiatement, après que le lipome soit soumis à un retrait obligatoire dans la clinique.

Un wen n'est généralement traité que de manière chirurgicale. C’est la méthode la plus fiable et la plus efficace pour vous débarrasser du problème. Habituellement, 2 méthodes sont utilisées:

  1. La liposuccion consiste à aspirer son contenu, c'est-à-dire la graisse, d'une capsule de lipome. Mais cette méthode de traitement est considérée comme peu fiable car seul le liquide est éliminé. La capsule reste en même temps complètement sous la peau, le risque de rechute est donc élevé. En règle générale, le wen réapparaît au même endroit après un certain laps de temps.
  2. L'élimination chirurgicale non seulement du wen, mais également des gélules est le moyen de traitement le plus fiable. Cela se fait sous anesthésie locale.

Période après la chirurgie

Le wen est bénin, mais même dans ce cas, un examen histologique est nécessaire après le retrait. Néanmoins, il existe un risque de mutation tissulaire, son développement en une tumeur maligne. La raison de ce phénomène est généralement qu'un wen qui a été à l'intérieur pendant longtemps s'encapsule. Et pour la flore pathogène, ce sont des conditions idéales pour la reproduction. Un excellent milieu nutritif est en train de se former et les anticorps ne peuvent absolument pas pénétrer à l'intérieur pour commencer la lutte contre les cellules étrangères.

En plus de l'histologie, le médecin peut vous prescrire une échographie pour éliminer complètement le risque de cancer. Cela vous permet de voir toute la composition de la capsule extraite, de l'étudier. En règle générale, après avoir effectué l'opération, le scrotum n'est plus affecté par une maladie telle qu'un lipome, bien qu'il soit impossible d'exclure complètement l'apparition d'une croissance future. Si cela se produit, ne percez pas vous-même le lipome, essayez de le presser. Le résultat de telles actions ne fait que nuire grandement au corps.

Méthodes folkloriques

Dans certains cas, l'apparition de Wen est associée à la formation de cellules adipeuses atypiques congénitales. Dans ce cas, vous pouvez effectuer un traitement avec des méthodes traditionnelles. L'ablation chirurgicale n'est généralement pas nécessaire. Avant de commencer un traitement à domicile, la consultation de l'expert est nécessaire.

Méthodes traditionnelles de traitement:

  1. Vous devez prendre une nouvelle feuille de Kalanchoe, la fixer à la zone du wen, la coller doucement avec un pansement. Ce bandage doit être changé environ 1 fois par jour. Le traitement n'est pas trop long, le wen disparaît progressivement.
  2. Pendant 10 jours, vous pouvez utiliser des bandages avec un pied de pied. La feuille est appliquée sur le point sensible avec le visage, modifié si nécessaire.
  3. La graisse d'agneau est également très efficace. Il est nécessaire de faire fondre une cuillère à soupe complète dans un bain-marie, refroidir légèrement à une température confortable. Une petite quantité de graisse est appliquée sur la zone du wen, légèrement massée. Déjà après les premières procédures, vous pouvez voir que le lipome est devenu un peu plus petit. Il est nécessaire d'effectuer un traitement jusqu'à ce que le wen disparaisse complètement.
  4. Jus de baies fitolakki. Le jus frais de ces baies devrait être utilisé pendant environ 3 mois pour lubrifier la zone atteinte. Le parcours est long, mais le wen disparaît complètement.
  5. L'argile rouge cosmétique, qui est mélangée avec du lait salé et aigre, aide également bien. Le mélange obtenu est appliqué sur le lipome, puis recouvert d'un morceau de polyéthylène. Les bandages sont fabriqués jusqu'à la disparition du wen.
  6. Certains experts conseillent d'utiliser l'ail, qui est appliqué dans un rapport 1: 1 avec de l'huile végétale sur la zone du lipome. Il est nécessaire de faire de la bouillie d'ail, de la mélanger avec de l'huile, puis de l'appliquer sur la peau en massant légèrement.
  7. La racine de bardane est prise en interne sous forme de teinture. Pour obtenir un lisier, il faut d’abord le hacher à raison de 500 g. On verse 0,7 l de vodka dessus, puis on laisse infuser pendant environ un mois. Lorsque la teinture est prête, il faut la drainer, commencez à utiliser une cuillère à soupe complète 2 fois par jour.

Le wen n'est pas une maladie aussi inoffensive qu'on le pense généralement.

Le lipome a tendance à croître, à augmenter en volume. Cela cause beaucoup d'inconvénients, surtout s'il est situé dans le scrotum. Habituellement, un seul traitement est prescrit - l'ablation chirurgicale. Si la taille du lipome est petite, vous pouvez essayer de vous en débarrasser à l'aide de recettes populaires.

Boules dans le scrotum

Varices, hydropisie et kyste

Très souvent, les hommes confondent les varices du cordon spermatique avec un joint solide. Dans la partie supérieure gauche du testicule, un gonflement apparaît, ce qui provoque une pression élevée, ce qui provoque l'expansion de la veine. Habituellement, ce gonflement diminue fortement ou disparaît complètement lorsque la position horizontale est prise. Les balles dans le scrotum apparaissent également en raison de l'accumulation de fluide dans celui-ci. Ces formations solides sont considérées comme inoffensives, mais elles doivent être montrées au médecin, car une tumeur peut être cachée sous elles.

On diagnostique l’hydropisie testiculaire en pompant le liquide de la balle résultante, qui est envoyé au test.

De plus, les formations en forme de balle dans le scrotum peuvent provoquer un kyste du cordon spermatique, plus petit que l’hydropisie (diamètre inférieur à 11-12 mm) et qui se déplace facilement lorsqu’il est pressé. Le traitement d'un tel kyste n'est pas obligatoire. Toutefois, le médecin peut, si vous le souhaitez, presser la formation à l'aide de l'aspiration par aspiration d'un liquide contenant du sperme mort.

Hernie inguinale

Le plus souvent, la présence de balles dans le scrotum est associée à une hernie inguinale, un tissu ayant pénétré dans le scrotum par un passage interne non fermé à la naissance, qui reste ouvert dans environ 20% des cas. Une telle hernie est généralement observée après la levée de gros poids, des vomissements, des exercices ou une constipation persistante, ce qui augmente la pression dans la cavité abdominale et pousse littéralement les tissus dans diverses ouvertures à l'intérieur de différentes parties du corps.

Les organes de la hernie inguinale sont les plus sensibles, situés à proximité immédiate de la cavité abdominale et du scrotum.

Une hernie inguinale du scrotum est généralement un globule indolore ou un épaississement d'une partie de l'intestin qui disparaît lorsqu'il est pressé et en position horizontale. Pour une hernie facile et auto-guérissante, les médecins ne prescrivent pas de mesures urgentes pour l'éliminer, alors que dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire. La cause de l'opération est la violation de la partie glissée de l'intestin par les bords du trou ouvert, ce qui peut entraîner une altération de la circulation sanguine dans l'intestin et une gangrène intestinale ultérieure. Si vous ressentez une douleur à l'aine, apparaissant après un effort physique et disparaissant après sa fin, vous devez contacter votre urologue pour un examen préventif.

Boule de scrotum

Une grosseur ou une croissance sur le scrotum, un corps étranger dur dans les testicules, de gros boutons, une petite éruption sur les organes génitaux de l'homme peuvent causer un inconfort physique et psychologique chez l'homme. Causes du néoplasme sur le scrotum - inflammation infectieuse, traumatisme mécanique des organes génitaux, genèse congénitale. Souvent, une croûte sur un scrotum est une maladie répandue - un kyste de la graine (aussi appelé spermatocèle).

Les néoplasmes sur la peau du scrotum chez l'homme - une raison pour une visite chez le médecin.

Spermatocèle

La spermatocèle est un développement de l'épididyme ou du testicule de la cavité (boule), qui est ensuite rempli d'un liquide clair ou jaunâtre. La maladie des spermatocèles est souvent détectée chez les garçons âgés de 6 à 15 ans et chez les hommes de plus de 40 ans, ce qui est associé aux modifications de l'activité fer-fer qui se produisent dans le corps au cours de ces périodes. La formation de kystes congénitaux est due au fait qu’au cours du processus de formation de l’organe reproducteur de l’embryon, des vides non communicants demeurent dans les canaux, lesquels sont ensuite remplis de rudiments embryonnaires. La composition de ce liquide ne contient pas d'impuretés de sperme, sa couleur est donc jaune clair. Le contenu d'un kyste acquis dans l'appendice a des impuretés d'éjaculat, des fragments d'épithélium, des leucocytes, ce qui explique sa consistance épaisse et sa teinte laiteuse. Les causes de la spermatocèle acquise sont des maladies de la prostate, des épididymes, des traumatismes génitaux.

Symptômes de spermatocèle

Au stade initial, le développement de la spermatocèle est asymptomatique et n'affecte pas la fonction érectile et reproductive. Au bout d'un moment, un petit tubercule solide se développe au-dessus du testicule. En état de négligence, il atteint une taille importante, il existe un syndrome douloureux, en particulier lors de mouvements corporels actifs ou lors de relations sexuelles. La sensibilité du scrotum est réduite, dans les testicules sentir le sentiment de "vatnost". N'amenez pas la maladie dans un tel état - elle est lourde de complications graves.

Traitement spermatocèle

Aux premiers stades de la maladie, il suffit que le patient soit examiné périodiquement par un médecin. Il est probable que la pathologie disparaîtra avec le temps sans traitement. Si la grosseur change de diamètre, si un œdème apparaît sur le testicule droit ou gauche, si le patient ressent mal ou ressent une douleur intense, un traitement thérapeutique urgent est indiqué au patient. De telles options de traitement sont possibles:

  • Traitement médicamenteux basé sur la prise de médicaments anti-inflammatoires, antibactériens et anesthésiques.
  • Enlèvement d'un kyste de la manière chirurgicale traditionnelle.
  • Méthode microchirurgicale (spermatocélectomie) - grattage des tissus du kyste de la graine.

Retour à la table des matières

Autres causes de balles dans le scrotum

Un testicule masculin peut être une manifestation d'autres désordres dans le corps. Les causes sont diverses pathologies telles que l'oncologie, la maladie des canaux lymphatiques, l'hydropisie, la hernie, la varicocèle, l'hématocèle. Souvent, le bulbe sous-cutané est blanc ou rouge, il existe de nombreuses furoncles, des papules compactes ou molles, causées par des maladies vénériennes, des champignons ou des réactions allergiques. Parfois, une éruption du scrotum est à l'origine d'un manquement élémentaire au respect de l'hygiène personnelle.

Vénérienne, virale

Certains néoplasmes des organes génitaux chez l’homme ressemblent à une éruption de boutons à contenu aqueux, à des excroissances coniques, à des ulcères purulents, qui peuvent ensuite se recouvrir d’une croûte. Très probablement, ce sont des signes de maladies vénériennes de l'herpès génital, du virus du papillome humain, de la syphilis. Ces infections, qui affectent les organes internes d'une personne, sont extrêmement dangereuses, entraînent des complications et nécessitent une intervention urgente.

Infections fongiques

De petites colonies d'acné rouge sur la peau du scrotum peuvent apparaître en raison d'une infection fongique. Ce type de pathologie s'accompagne d'une forte sensation de brûlure à l'aine ou sur la peau des organes génitaux. Possible inconfort douloureux en urinant. Les maladies fongiques des organes génitaux peuvent devenir chroniques et redevenir des exacerbations périodiques.

Réaction allergique, dermatite

Les sous-vêtements synthétiques, les détergents ou les préservatifs en latex peuvent provoquer des éruptions sur les parties génitales sous la forme de petits boutons rouges ou de cloques qui se détachent en plaques ou qui démangent. Ce sont des signes d'un phénomène commun - les allergies de contact - qui peuvent être éliminés en excluant les allergènes de la vie quotidienne.

Problèmes d'hygiène

En négligeant les procédures d'hygiène, les hommes courent le risque que des bactéries de types divers puissent pénétrer à travers les follicules et provoquer des processus inflammatoires à la surface du scrotum. De telles éruptions ont parfois un caractère purulent. Trop d'hygiène ne vaut pas non plus la peine. Pereushennaya de l'utilisation fréquente de détergents, la peau s'écaille et devient facilement vulnérable à la pénétration de microbes.

Inflammation de la glande sébacée

De petites boules blanches sur la peau du scrotum peuvent être un signe d'inflammation de la glande sébacée et de son blocage. Souvent, ces changements sont caractéristiques des adolescents en période de changements hormonaux. Ce processus est dangereux car de nombreuses bactéries pathogènes peuvent se développer dans le fluide secret. Parfois, ces bosses sont capables de se transformer en tumeurs cancéreuses.

Maladies

Une bosse sur le scrotum est souvent la conséquence de diverses maladies, à savoir:

  • Oncologie. Une tumeur dans un œuf peut être bénigne ou maligne. Un processus se manifeste par des sensations douloureuses à l'aine, une lourdeur et un gonflement du scrotum.
  • La lymphadénite est une maladie qui affecte les tissus des conduits lymphatiques du scrotum. La formation de billes sur les testicules contribue dans ce cas au processus inflammatoire dans les ganglions lymphatiques et les vaisseaux. En cas d'infection, des complications (cellulite) peuvent se développer.
  • Dropsy dans la coquille du testicule (autre nom - hydrocèle). Principalement trouvé chez les garçons en raison de troubles embryologiques. Les adultes souffrent d’hydropisie due à des infections dues à la gonorrhée, à l’épididymite, à la tuberculose, à un traumatisme génital ou après une intervention chirurgicale sur les organes urinaires.
  • Hématocèle - boules sanglantes qui se forment à la suite d'une lésion du vaisseau sanguin causée par une lésion des testicules.
  • Varicocèle - débordement de vaisseaux sanguins dans les testicules, souvent sous forme de motte sur le testicule gauche, en raison d'un dysfonctionnement des valves régulant le mouvement du sang.
  • Une hernie inguinale est une bosse sur le scrotum des tissus de l'intestin grêle, qui pénètrent dans la cavité musculaire en raison d'une toux prolongée, d'un effort excessif lors de la levée de poids ou d'une faiblesse musculaire physiologique.

Diagnostic et traitement

Les experts conseillent aux hommes au moins une fois par mois de procéder à un examen des organes génitaux afin de détecter la formation de structures inhabituelles dans le scrotum.

Il est facile de procéder à un examen indépendant des organes génitaux, sans l'aide d'un spécialiste. Normalement, les testicules sont situés à gauche au-dessus de la droite, pas assez fermes au toucher, avec une surface lisse et lisse sans excroissances ni boules. S'il y a des doutes sur la santé des organes génitaux, pour poser le diagnostic, il faudra passer des tests sanguins, du sperme, de l'urine. En cas de suspicion de problèmes graves, le médecin consultera une échographie du scrotum, une translation (diaphanoscopie), une imagerie par résonance magnétique, une histologie.

Sur la base des résultats de l'examen, un traitement efficace est sélectionné. Dans la plupart des cas, le traitement des cônes sur le scrotum consiste à prendre un complexe de médicaments selon un régime spécial, peint par un médecin. Certains types de pathologies sont traités exclusivement par chirurgie. Si un cancer est diagnostiqué dans les testicules, un traitement complexe est appliqué, qui comprend les médicaments, la chirurgie, la physiothérapie et la chimiothérapie.

Plus D'Articles Sur Les Types D'Acné